Temps froid et besoin de chaleur : idées cocooning testées et approuvées

Bonjour à tous !

Aujourd’hui j’avais envie de vous faire un article de saison, avec plein de ressources que vous pourrez aller regarder, selon vos envies, ici ou là. Je vais vous partager ce qui fonctionne pour moi côté réconfort thermique, et que je trouve vraiment judicieux d’adopter. Je vais vous livrer un comparatif de tout ce que j’ai écumé avant de fixer mon choix, aussi, histoire que vous puissiez voir où vous en êtes et ce qui vous parle de votre côté. Bien entendu, n’hésitez pas à me dire vos propres astuces et liens persos… Tissons du lien, ça réchauffe aussi le coeur ! 😉

On y va ?

Lire la suite

Tirages personnalisés 2023 : la saison est ouverte !

Bonjour à tous et à toutes !

Je déclare ouverte la saison des tirages de cartes personnalisés pour l’année 2023 ! Cette année, retrouvez 3 niveaux de prestation « combinables »:

  • Les énergies collectives pour l’humanité de 2023 : à quoi pouvons-nous nous attendre ?
  • Votre tirage de carte personnalisé (à partir de votre date de naissance + de la canalisation de vos propres énergies du moment)
  • Une séance d’équilibration / préparation pour clore au mieux vos dossiers de 2022 et vous sentir prêt et dispo pour l’année qui s’en vient !

Je redis ici dans quel contexte j’effectue ces tirages, toujours très éclairants et plein de chouettes conseils pour chacun :

  • je ne suis pas voyante, je me contente de lire les trames vibratoires déjà présentes, sur Terre ou en vous-même. Cela donne une assez bonne idée de ce vers quoi nos tendances générales nous emmènent. Combinée à une saine compréhension des phénomènes astrologiques et de numérologie cela ouvre un panorama riche de sens.
  • Je fais toutes mes lectures en co-inspiration avec les intelligences de la Nature. Aussi mes tirages vous aideront-ils à mieux rester en lien avec le monde naturel à tous les niveaux : votre corps, vos liens avec l’alimentation, les animaux, le vivant, etc.

Possibilité de réserver votre prestation jusqu’au vendredi 3 février 2023

Tarifs (50€, 70€ ou 90€) et niveaux de prestation à retrouver dans le détail sur mon site pro : page « spécial 2023″

Au plaisir de travailler pour vous et avec vous pour ces lectures de fin d’année !

Gaëlle


Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques à distance (pour les personnes, les animaux, et les lieux).

Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », et sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/

(photo d’article : Pinterest)

Un regard sur les petites vies.

Je fais couler de l’eau brûlante dans mon mug. Dans le tiroir en-dessous, j’ai deux sortes de thés : l’un est une boîte de sachets de thé noirs d’une marque anglaise, l’autre est un bocal fait maison à base de graines torréfiées de grains de sarrasin, de graines de sésame et de riz long. J’écoute. Une fraction de seconde mon regard se tourne vers l’intérieur, vers l’intuition du corps. Je ressens le premier thé, et le second. Rien à signaler. Aucune préférence n’émerge. Mon corps, à cet instant, s’en fout. Parfois, il me renvoie une sensation de fermeture ici, une autre d’ouverture là… Je sais alors qu’il préfère nettement l’une des options. Petit moment ordinaire et silencieux de ma petite vie.

Je voulais écrire sur cela, les « petites vies » et vous partager un bout du cheminement que j’ai eu à faire aujourd’hui.

Lire la suite

Traverser le pont : peurs et résistances

Bonjour à tous !

Je vois beaucoup de gens, en clientèle, qui se tiennent au bord d’un changement important pour eux mais… n’y vont pas. Ce changement très concret dans le quotidien de la personne, a une correspondance dans l’énergie, toujours. Et lorsque j’écoute attentivement, les gens me parlent de « tourner en rond », de « frustration forte », du sentiment de ne « pas avancer », de « stagner », qu’il leur manque un élément quelque part pour décanter une situation, etc.

Mon travail, en tant qu’architecte des structures invisibles en vous, sera de traverser le pont devant lequel vous vous tenez, pour aller « jeter un coup d’œil ». Je serai alors capable de repérer ce qui, instinctivement, vous fait hésiter, vous fait peur. En général, nos actions ont un impact sur les différents plans de notre système vibratoire : vous croyez que vous aller « seulement déménager » ? Oh que non ! Votre santé peut se déséquilibrer juste derrière, car des mémoires vont se réveiller… Votre psychisme peut brutalement revivre une zone émotionnelle, ou traumatique, par effet d’écho… Et tout ça, ben vous n’en voulez pas. Mais vous ne savez pas comment faire.

Lire la suite

La puissance de « n’être rien »: de la visibilité à l’invisibilité.

Petite discussion du réveil. Mon compagnon a un ancêtre, allemand d’origine. Le type, à une période, est venu se planquer en France. Changement de nom. Son prénom commençait par un L, et son nom par un T (lettres fictives). Tous ses enfants – et il en a eu un certain nombre – garçons et filles, se sont vu attribuer des prénoms commençant par L. Certains portaient même carrément une combinaison du prénom du père et un bout du nom de famille.

J’observais cette histoire, fascinée, en voyant ce que me montrait ma clairvoyance de tout ça : et ça clignotait sur deux thèmes. Le patriarcat, et la peur du vide.

Ce type, un homme, faisait partie des privilégiés de notre monde. Il a grandi dans un monde qui met l’homme en avant. La testostérone comme valeur fondamentale. Le « nom du père » comme valeur suprême. La réussite associée au masculin qui brille sur scène. Et quand il a fallu se cacher, s’exiler… Panique dans les coursives. L’impensable est remonté à la surface comme une bulle souterraine : moi ? Disparaître ? Mais je suis le ROI DU MONDE, bordel !

Saisie viscérale à l’idée de « n’être plus rien ». Comme si la génétique entrait dans un mouvement de panique : faut laisser une trace !!! Absolument ! N’importe quoi !!! Semer des spermatozoïdes, et surtout, surtout, une « signature » qui dise haut et fort « je ne suis pas mort », ni disparu, ni « rayé de la carte »…

On pourrait en rire. N’est-ce pas ?

Lire la suite

« Les paisibles » : des gens en préparation pour demain.

Je ne sais pas trop comment écrire cet article. Il part d’un constat qui, comme souvent dans ma petite vie d’énergéticienne, se reflète en écho partout, dans ma propre vie mais aussi celles de mes clients. Par moments, ce que je vois deviens « tellement énorme », tellement répétitif que je ne peux plus l’ignorer. Et lorsque j’admets que quelque chose traverse beaucoup de gens actuellement, au point que mes séances tournent toutes autour des mêmes sujets… Alors vient toujours un moment où une information d’ensemble m’est montrée. C’est ce qui s’est produit ce matin : je viens vous partager une espèce de compréhension plus large de phénomènes qui touchent actuellement pas mal de gens. Pas « tout le monde », non. Mais à ce que je peux en voir, un nombre croissant de personnes effectuent la même « traversée intérieure ».

Je ressens que l’information que je vais déposer ici pourrait amener à voir vos propres maux du moment autrement, si vous êtes concerné. Et qu’un peu de paix pourrait s’y trouver. Cela me semble suffisant pour partager cela.

Lire la suite

Grigris et rituels : le stade d’après.

On a tous traversé des moments de notre vie où il nous a fallu composer avec la dure réalité de ce monde. Ressentir de la peur, de l’hostilité, des angoisses… C’est notre lot d’êtres humains. (Et surtout d’êtres humains nés dans ces sociétés dénaturées de mille façons, qui favorisent les comportements durs, sans amour, et apeurés).

Une fois devenus « adultes » (en termes d’âge légal, je veux dire, parce que en termes d’état intérieur… C’est une autre histoire !) nous devons composer avec ces rencontres, relations et situations qui nous heurtent à notre façon. Certains ont un cercle relationnel de proximité assez fermé… D’autres développent une espèce de carapace, ou des masques sociaux divers… D’autres prennent le parti de l’évasion dans des paradis artificiels, ou l’alimentation… Disons que globalement : on se démerde. Nous devons composer avec nos peurs, et il nous appartient de trouver un moyen. Peu importe lequel tant que cela fonctionne pour nous.

Lire la suite

Quitter : mécanique du franchissement d’abîme.

On peut se raconter tout ce qu’on veut, cela ne change rien à la réalité : aujourd’hui est toujours un jour parfait pour quitter nos hiers. Ou a minima pour commencer le chemin.

Tant de choses dans nos vies sont obsolètes, mais demeurent sur nos étagères intérieures… Des relations qui ne tiennent plus qu’à un fil, des engagements associatifs ou sportifs qui ont déjà depuis longtemps perdu leur sens (quelle salle de gym ??), des objets témoins de notre passé qui encombrent dur nos étagères et qu’on n’arrive pas à virer. Galère.

Lire la suite

Quand l’enfant intérieur est une force de destruction massive : on fait quoi ?

Cette semaine, dans une gare, mon regard croise la manchette du Point, qui titrait en gros : « Afghanistan : Quand les hommes déclarent la guerre aux femmes. » Je me souviens avoir hoché la tête. Et ajouté en mon for intérieur : on peut retirer « Afghanistan » (genre ça n’arrive pas que dans des vilains pays !) parce que cette réalité, elle est mondiale. En tant que femme, et sentant finement les énergies collectives qui nous environnent, étant aussi capable d’aller « écouter les énergies » à distance en zoomant ici ou là, je ressens depuis longtemps cette triste réalité : énergétiquement, notre monde vibre « tuons les femmes ». Pas juste « canalisons-les », non… C’est beaucoup plus intense que cela dans notre énergie collective déviée. C’est en cela que l’humanité d’aujourd’hui est profondément suicidaire, en tous cas dans ses énergies « animales », non dégrossies, égotiques. Et ce sont encore elles qui dominent sur Terre à ce jour. (Qu’on ne vienne donc pas me parler de « réveil collectif » ou « d’éveil des consciences »… ça me fait juste penser à un bon gros déni par moments).

Quand je fais un zoom arrière sur cette thématique, je vois qu’elle émane d’une autre information collective, plus large : la destruction de tout. Nous sommes traversés par un courant destructeur tous azimuts énorme, omniprésent, et pas seulement chez quelques talibans délirants : regardez les pyromanes qui s’éclatent à allumer des feux ici, en Bretagne, dans les Monts d’Arrée (les enquêtes en cours conduisent toutes aux actes criminels… C’est consternant). Regardez encore, plus près de vous : voyez ces moments où vous traverse l’envie de « donner des coups de pelle » (aux voisins, à ces cons d’internautes, à vos gamins qui hurlent, à votre famille qui vous tanne…). Regardez bien. L’élan destructeur, il imbibe tout, partout. Pas seulement l’Afghanistan. Pas seulement des types habitant loin de chez vous. Le taliban dort en chacun de nous, en vrai.

Lire la suite