Zentangle : quand le zen se fait brouillon

zentangleBonjour à tous !

Aujourd’hui je voulais vous partager un de ces moments de grâce, où l’on est amené à regarder une vidéo la bouche ouverte en gobant les mouches. Certains talents nous laissent parfois sans voix, et déposent en nous comme une petite envie de faire tout pareil. C’est précisément l’idée du jour : je vous invite à découvrir une belle technique, aussi simple que puissante, pour fortifiez vos ailes.

Le zentangle est une technique très sérieuse qui nous vient des USA et se développe depuis quelques années. Si vous tapez le mot-clé « zentangle » sur Pinterest, vous découvrirez cet incroyable univers.

Le zentangle est la combinaison des mots « zen » et « tangle » (gribouillis en anglais). Il désigne le fait de méditer au travers d’un dessin, réalisé à l’aide d’un simple feutre noir. Sa philosophie, assez codifiée, donne je trouve (et je ne suis pas la seule) une grande envie de sortir du cadre premier, toujours pour les résultats les plus réjouissants. Mais comme toujours, avant de « sortir du cadre », il faut déjà y entrer.

La méthode :

– Le point de départ est un carré de 9cm par 9cm.

– Le dessin se réalise avec un feutre noir, pas un crayon à papier : l’idée c’est d’accepter tous les ratés et de les intégrer au dessin. Comme dans la vie quoi ! Pas de replay disponible, on compose avec les loupés.

– Dans votre rectangle de départ, tracez une « ficelle » (string en anglais, et on ne rigole dans les rangs du fond SVP !) : il s’agit d’une ou plusieurs courbes, pas trop complexes et spontanées qui vont délimiter des espaces à l’intérieur de votre rectangle. Suivez l’intuition, laissez-vous emmener. Cloisonnez en plusieurs partie votre rectangle.

– Puis, vient le moment des motifs (ou « patterns » en anglais, ça c’est pour vos recherches éventuelles sur Google ou Pinterest : les mots-clés anglais ont du succès). Il en existe plus d’une centaine, et l’idée est de remplir vos espaces cloisonnés avec un même motif, répété à l’infini : vaguelettes, points, ovales, lignes droites, zigouigouis en tout genre… Soyez créatifs ! Ce travail demande patience et amène avec lui une belle concentration.

– Pensez à ajouter des ombrages, et complétez éventuellement avec un crayon de couleur noire pour faire des effets plus veloutés sur certaines zones. Vous en aurez un exemple dans la vidéo qui suit.

Les bienfaits d’une telle activité sont évidents, est-ce vraiment utile de les nommer ? Abaissement du stress, recentrage, focalisation, comme dans les mandalas, cet exercice de zentangle vous fera le plus grand bien en alternance avec vos temps méditatifs. Bonus : les petits aussi peuvent s’y mettre, et ils sont généralement assez doués !

Je vous laisse découvrir un chef d’œuvre réalisé en 3.5 heures. Ensuite, à vous de jouer !

Gaëlle

(photo : https://www.pinterest.com/pin/328340629060395356/)

Publicités

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s