Mal-être : ne vous jetez pas illico sur la psycho !

chalet-carrefour-neige

Bonjour à tous !

Nous voici rendus mi-janvier de cette nouvelle année. Je ne sais pas de votre côté, mais les jours filent à vive allure semble-t-il, et l’intensité de ce début d’année se fait sentir chez pas mal de gens actuellement. En numérologie, 2016 est une année 9 : donc une fin de cycle. On termine, on clôture, on tourne des pages devenues obsolètes… Voilà le programme pour les mois à venir !

Du coup, j’avais envie d’ouvrir le bal avec un petit article sur le thème des raccourcis. Ou plus exactement, des détours inutiles. Et bien souvent, parce que culturellement nos sociétés modernes ont appris à associer « manifestation d’un mal-être » avec « cherche la cause psy » (et aussi parce que le monde occidental est raide dingue du mental et ramène tout à la cogitation cérébrale !) nous avons tendance à tenter de traiter le moindre sentiment de malaise par de l’analyse intérieure. Si cela vous parle, voici quelques clés pour calmer le jeu.

La psychologie : un aspect parmi de multiples causalités

Dans le travail que je mène avec les intelligences de la Nature, tant pour moi que pour ma clientèle, une chose est récurrente : en priorité, nous empruntons les chemins qui contournent les zones fétiches du mental. La Nature, dans sa sagesse, emprunte les escaliers qui mènent au coulisses et la porte de sortie dérobée du regard. Trop souvent, la sphère mentale est sur-excitée chez nous, et la Nature définit alors son rôle comme « rafraîchissant de l’agitation mentale ».

Ceci est d’autant plus approprié que bien souvent, nous pouvons nous sentir un peu mal (anxieux, agité, coléreux, déprimé…) alors que les causes premières sont franchement hors du champ de la psychologie. Voici les plus fréquentes que je constate :

  • Dégagements au niveau des organes (un petit calcul en cours d’élimination, indolore, mais modifiant l’énergie dans l’organisme, par exemple, ou encore évacuation en cours de métaux lourds qui perturbent la fréquence corporelle le temps du transit.)
  • Perturbation énergétique temporaire (parfois, les humains sont perméables à des interférences énergétiques diverses. La plus classique, c’est la présence de personnes disparues dans l’aura. Dans ce cas, c’est l’accompagnement de cette personne disparue sur son juste plan qui libère la personne vivante… et tout rentre dans l’ordre !)
  • Réactivations mémorielles : le rayonnement de l’ADN (le corps est pétri de mémoires : trans-générationnelles, événementielles diverses… C’est une bibliothèque hallucinante, renfermant des milliers de fréquences de stress et de traumatismes divers. La plupart du temps les mémoires sont endormies. Elles se réveillent ponctuellement et là, nous basculons dans un inconfort qui nous surprend. En fait, nous baignons dans le rayonnement fréquentiel de la fréquence activée… Croire au film, c’est risquer d’augmenter l’inconfort ! D’où le fait de se distancier et surtout de ne pas verser trop vite dans l’analyse.)

La juste place de la psychologie

Dans mon métier, la psychologie demeure cependant essentielle. Elle est utilisée à la marge, toutefois. Elle me sert uniquement à « décrocher ce qui coince », par la parole, donc à faire participer le mental quand il s’avère utile !

La psycho est mobilisée comme suit dans mes séances avec la Nature :

  • Pour relâcher, libérer, détacher là où c’est « accroché »
  • Pour apercevoir un fonctionnement sous-jacent : souvent le global suffit (les détails sont inutiles : nous nommons le fil qui dépasse de la pelote, le « bon fil »… et tout le reste suivra sans effort !)

Le mental trop sollicité : contrebalancez !

Comment pouvez-vous faire au quotidien, quand un mal-être se réveille ? D’abord et avant tout, tenir compte de ces quelques conseils simples, issus de mes années de pratique avec les intelligences de la Nature :

  • Privilégier d’abord le plan physique, en premier niveau : sport, alimentation… Commencez par vous faire du bien basiquement, en chaussant vos baskets, ou en vous mitonnant un bon petit plat ! Chouchoutez le corps dès le début d’une situation de mal-être. C’est capital, et parfois même suffisant.
  • Utiliser des techniques globales : respiration, essences florales… Tout ce qui va vous aider à vous sentir acteur pour accompagner le mouvement en cours, même si vous ne savez pas trop ce qui se passe. Nous avons tous des petites médecines perso : trouvez les vôtres et faites-y appel quand le besoin s’en fait sentir !
  • Lâcher les écrans et les livres : faites des activités plus manuelles ! (tricot, coloriages anti-stress, jardinage…). En clair : quand vous vous sentez mal, évitez si possible les activités trop cérébrales et faites simple. Danser, jouer avec les enfants sont mes favoris. Trouvez les vôtres !
  • Se plonger dans des situations enveloppantes : la nature, un bain, une bonne couette… Rien de tel pour revenir aux sensations du corps en-dehors du champ mental ! En prime, l’eau et le bon air de la Nature sont équilibrants et quelques fois des remèdes complets !

Voilà donc pour cette première idée reçue passée au scanner 2016 : non, la psycho ne résout pas tout, et parfois elle amplifie l’inconfort et empêche même la résolution simple et facile. En prime, tout n’a pas forcément une cause psychologique. Même une émotion comme la tristesse prend parfois racine dans de simples phénomènes corporels ou fréquentiels !

C’est décidé : en 2016 on emprunte les chemins courts, et en prime on y va le cœur joyeux ! 😉

Prenez soin de vous,

Gaëlle


A propos de l’auteur

Gaelle-BERNY-Automne-2Praticienne en médecines douces je combine la kinésiologie et le magnétisme pour remettre en équilibre les personnes qui me consultent, avec d’excellents résultats.

Plus d’infos sur mon site professionnel :  http://www.gaelleberny-magnetisme.com/


(photo : https://fr.pinterest.com/pin/398357529520750270/)

Publicités

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s