Tu changes de vie et t’as le vertige ? Normal !

snow-lightBonjour à tous !

Vu le mois de janvier en mode « chamboule-tout » que nous venons de traverser (que celui dans la salle qui a eu l’impression de traverser un long fleuve tranquille lève le doigt !) j’avais envie de venir évoquer ici ce qui se passe quand on change de vie. De plus en plus de gens, d’ailleurs, changent de vie. Et même, confidence pour confidence, certains changent de vie sans que cela ne se voie à l’extérieur… Parce que oui, changer de vie, ça se passe avant tout dedans. Et même que parfois, ça donne le vertige !

 

Mettons-nous d’accord sur les termes, pour commencer. Qu’est-ce que j’entends par « changer de vie » ?

Vu mon métier, « changer de vie » regroupe deux grandes catégories de personnes :

  • Celles qui vivent des changements extérieurs suffisamment conséquents pour que leurs habitudes quotidiennes soient grandement bousculées : changement professionnel, changement de lieu de vie, séparation / recomposition familiales…
  • Et puis celles qui décident de faire un pas en avant intérieurement. De procéder à quelques changements importants dans leur monde intérieur : « je ne veux plus fonctionner comme cela, et je ferai ce qu’il faut pour y parvenir » ; « Je veux faire cesser ma souffrance intérieure, et je m’engage à prendre soin de moi durablement, jusqu’à y parvenir » ; etc. Des choix de la sorte. Pas anodins du tout.

 

Et au final, tous ces mouvements peuvent amener avec eux une cohorte de symptômes auxquels nous n’avions pas pensé au départ :

  • Grande fatigue, sans cause identifiable
  • Douleurs diverses (maux de tête, de dos…)
  • Sensations de vertige, comme si tout notre monde semblait se casser la figure…
  • Emotions (inquiétude, irritabilité…)

 La médecine holistique sait cela depuis bien longtemps : si vous touchez à un aspect du vécu psychologique, si vous entamez une modification de vos repères, alors le corps ne manquera pas d’être impacté et pourra se manifester.

Une chose m’est apparue au fil de ces années de travail en collaboration avec les intelligences de la Nature. Une chose toute bête, presque évidente. Voici comment je pourrais résumer cette pépite de sagesse :

Pour que s’opère un changement en soi, il faut l’amorcer (en parler ne suffit pas). C’est en commençant à le vivre que l’ancien modèle va pouvoir s’en aller. Ce faisant, va être mis à jour un espace intérieur, un espace vide. Les anciens circuits commenceront à peine à être désinvestis (c’est l’engagement de départ) mais les nouveaux circuits ne seront pas encore mis en place. Par « circuits », entendez circuits neurologiques, biochimiques, énergétiques… Toutes ces connexions qui font fonctionner le corps avec l’esprit, en symbiose.

Durant cet intervalle, la personne pourra revenir en arrière : maintenir son choix initial demandera un effort, car le corps manifestera de l’inconfort. C’est la « force de l’habitude ». Si la personne persiste dans son choix, en s’accueillant avec amour dans le changement en cours, alors l’ancien système va tomber complètement et être remplacé par d’autres chemins, d’autres connexions neurologiques, d’autres circuits dans le corps, répondant au nouveau choix.

Voilà pourquoi tout changement amène avec lui une sensation de vertige et des maux divers au niveau du corps. Vivre l’entre-deux demande l’impulsion du courage, le choix de se soutenir dans l’intervalle, et amène in fine beaucoup de contentement lorsque les nouveaux circuits sont enfin en place.

 Changer de vie est un acte hautement évolutif. Cela représente toujours pour vous-même la promesse d’un meilleur équilibre au quotidien. Mais cela se fait rarement « d’un simple clic », comme dans l’univers de la technologie. Le temps du corps a besoin d’être respecté. Ceci explique pourquoi j’insiste si souvent dans mes séances sur l’aspect physique : faites du sport, chouchoutez-vous, dormez, et cela soutiendra vos choix d’évolution en cours !

Est-ce que cela vous parle ? Êtes-vous présentement vous aussi en plein « changement de vie » ? Comment gérez-vous ces périodes d’entre-deux ? N’hésitez pas à le partager ici, je vous lirai avec joie !

 Gaëlle


A propos de l’auteur

Gaelle-BERNY-Automne-2Praticienne en médecines douces je combine la kinésiologie et le magnétisme pour remettre en équilibre les personnes qui me consultent, avec d’excellents résultats.

Plus d’infos sur mon site professionnel :  http://www.gaelleberny-magnetisme.com/


(photo : https://fr.pinterest.com/pin/573083121313728011/)

Publicités

4 réflexions sur “Tu changes de vie et t’as le vertige ? Normal !

  1. Merci pour ton article Gaëlle. Encore cette fois, je me dis que quand tu expliques je comprends! Je comprends pourquoi je me suis sentie si mal lors de mes changements de vie, petits ou grands. Ton article me conforte dans l’attitude que j’arrive à avoir maintenant lors des changements; j’accepte les petits désagréments physiques, je patiente, je guette les petits signes de mieux et je m’en félicite.
    Continue tes articles, ça fait du bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci Pascale ! J’entends bien ce que tu dis, en effet. Il me semble qu’il y a tout un courant de pensée qui voudrait que le changement se fasse d’un claquement de doigt, et plus j’avance, plus je vois à quel point les changements « des grandes profondeurs », ceux qui nous modifient durablement, ne relèvent pas du claquement de doigt. Ils nous emmènent complètement, « corps et biens » en somme. Et nos résistances pointent le bout de leur nez, aussi. Mais au final, bien souvent, il n’y a rien à regretter… J’aime bien l’idée de patienter, d’accepter, de « faire avec ». C’est une belle attitude, pleine de douceur pour soi. Un chouette fil conducteur. 😉

      J'aime

  2. Bonjour Gaelle,

    J’adore tes deux premiers articles 2016 car ils me parlent beaucoup!
    C’est totalement vrai en ce qui concerne « l’engagement de départ », le plus dur est de se tenir « dans la durée » au changement que l’on souhaite mettre dans sa vie. L’inconfort aussi lorsque les prises de conscience renforcent le besoin ou l’élan de changement, se rendre compte de fonctionnements présents mais obsolètes n’est pas une chose agréable en soi mais c’est une promesse de renouveau, de mieux être… Avant de changer de vie, j’ai d’abord changé des paramètres intérieurs et je suis très contente du parcours accompli… aujourd’hui je change de vie et je suis réellement en recherche d’équilibre dans tous les domaines…
    Ps: En ce qui concerne les maux du corps, c’est hallucinant ce qui bouge physiquement en nous… j’ai commencé des cours de chant, et le premier cours a déclenché en moi non pas une extinction de voix mais une douleur dans le bas du dos!!! tout est relié tout!!

    Aimé par 1 personne

    • Ah, quand on cherche sa voie en passant par la voix ! Un joli chemin, ça aussi ! Ce que je trouve le plus beau à observer, c’est ce moment où quelqu’un décide de poser une première pierre, puis une autre, puis l’élan amène un autre élan, puis la joie s’en mêle, et la personne commence à se sentir fière d’elle, et tout ça finit par faire boule de neige… J’adore voir ça chez les autres (y compris le vivre chez moi d’ailleurs !). Tu noteras en plus que l’effet « boule de neige » c’est de saison ! 😉

      J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s