A quoi ça sert, l’été ?

baignade-summer

Bonjour à tous !

Un petit clin d’œil malicieux aujourd’hui, pour tous les estivants d’ici ou d’ailleurs. On va parler de l’été. Gros sujet d’actu, donc. Mais vous me direz : y a encore des trucs à dire sur l’été ? En fait, oui, et même quelque chose d’essentiel et de basique. En prime, je vais vous glisser quelques mots sur la manière dont j’aborde mon propre été… En bonus ! 😉 On y va ?

Travailler avec la Nature au quotidien présente quelques particularités assez étonnantes parmi lesquelles le fait que peu à peu, tout mon corps se réaligne sur les grands rythmes du cosmos. Mais si, tu sais bien : le rythme des saisons, la Terre qui tourne et tous les astres autour qui dansent, les jours qui rallongent puis raccourcissent… Le rythme de la vie quoi ! A priori cela pourrait sembler banal. Il serait assez facile de se dire que nous sommes tous mécaniquement calés sur ce rythme du cosmos. Ben oui quoi : le corps fait son boulot… Donc, aucun souci, tu me raccourcis les jours et je me mets en mode « direction l’hiver », et inversement. Sauf que.

Sauf que, savais-tu qu’il y a plein de gens qui vivent complètement à l’envers, ou franchement en-dehors des clous des rythmes du vivant ? Cela donne des corps physiques qui moulinent au taquet en plein hiver et qui se mettent au repos en été, et les conséquences dans la durée sont juste épuisantes. Le sommeil trinque, l’humeur dérive, le corps tombe plus facilement malade… Sympa hein ?

Mais plus perturbant encore : même la nature peut se déphaser parfois par rapport aux grands rythmes cosmiques : ainsi, un jour que je travaillais avec le Déva des souris pour réguler une population de trottineurs anormalement actifs dans mon grenier, j’ai du faire un soin à ces petites bestioles, avec l’aide de la Nature, pour que ces animaux se recalent sur les rythmes cosmiques. Et arrêtent donc de se reproduire d’une manière anarchique. (Et ensuite, j’ai installé des bornes à ultra-sons pour les inviter à quitter les lieux, hein, car l’énergie ne fait pas tout non plus !).

Mais comment c’est possible ça ? Et bien, regarde la télé. Ouvre les magazines, notamment les « féminins ». Et observe. « Voilà l’été, vive les vacances ! Enfin on va pouvoir se reposer ! ». Au bureau, depuis un mois les conversations tournent autour de « qui gère quoi pendant l’été » vu que chacun prend ses vacances à ce moment-là. Qui dit vacances dit « faire un break, se reposer, se ressourcer »… Insidieusement, nos sociétés nous demandent de nous allonger l’été, sur le sable fin : il n’y a qu’à voir la cohorte de véhicules sur les autoroutes du sud pour voir que l’injonction marketing martelée toute l’année, comme dans le métro parisien à coup de grandes et belles affiches de plage, fonctionne à merveille ! Des embouteillages monstres annuels devenus rituels, juste pour aller se reposer le corps et l’esprit là-bas, sur une plage.

A contrario, en hiver, quand tes forces faiblissent, tu consultes parfois ton médecin en te demandant si tu ne fais pas une « dépression saisonnière » ou si tu n’es pas sensible à la baisse de luminosité. Certains partent même « au soleil en plein hiver » pour « recharger les batteries » et tenir bon au travail durant la froide saison. Et tous les parents s’inquiètent que leurs enfants soient « plus fatigués à l’école l’hiver ».

Cela n’étonne personne, mais peut-être que cela devrait. L’hiver, la nature hiberne, s’endort, se ralentit. La neige, quand elle tombe doucement amène une puissante vibration de silence… et de paix. De calme. L’hiver sert à reposer le corps, à ralentir l’activité à tous les niveaux pour intégrer les changements des 3 dernières saisons écoulées. Et l’été, notre système cardio-vasculaire est à son top ! Nous sommes normalement conçus pour être hautement créatifs et productifs durant cette période : c’est le bon moment pour ? Travailler pardi !

Alors soit, travailler dehors, en maillot de bain si tu veux. Et peux, bien sûr. Mais engranger : la nature te donne ses meilleurs fruits, les récoltes démarrent en fanfare et nous ? Nous on vise la plage, avec la serviette en mode horizontal. Ou le hamac.

Au jardin, quand je travaille avec les intelligences de la Nature de chez moi, elles m’expliquent que petits-poisjuillet et août sont des mois pour récolter d’une part, et enrichir le sol qui a beaucoup donné d’autre part, de façon à ce que les récoltes aillent au bout de leurs possibilités. Au jardin, l’été est donc actif. C’est différent du printemps qui donne une impulsion : là, on peut profiter tout en maintenant le geste qui consiste à « prendre soin de ». Arroser. Nourrir le sol. Désherber éventuellement. Cueillir les graines des plantes fanées. Engranger pour les prochaines saisons. L’été est un mois où le jardinier prend acte de sa profonde richesse : il récolte ce que ses efforts précédents ont semé. L’abondance est la signature de l’été : nous avons à la vivre, à la ressentir, à la soutenir. Nous sommes riches donc, mais actifs.

Est-ce à dire qu’il ne faut pas se reposer l’été ? Si, bien sûr, se reposer oui, mais bannir toute activité nous permettant d’engranger pour l’automne et l’hiver : non. Les moments de repos en été alimentent la créativité, en laissant des petits espaces pour respirer, laisser l’esprit vagabonder. Les voyages ouvrent notre souffle intérieur à d’autres possibilités en nous, nous reconnectent avec la joie, et la grâce… Ce que la plupart de nos emplois ne permettent plus vraiment, ou plus assez. L’été ne devrait pas être un espace pour « se reposer de la fatigue des mois de travail » : nul ne devrait avoir à se reposer de son travail, le travail devrait en lui-même procurer suffisamment de joie pour que le mot « vacances » n’ait presque plus de sens. Le travail devrait intégrer des pauses, des respirations régulières, tout au long de l’année, calées sur le cycle des saisons… Et là, le travail ne deviendrait plus synonyme d’épuisement donnant lieu à un urgent besoin de vacances en juillet et août. Ce monde du travail là reste malheureusement à inventer.

L’été est un merveilleux moment pour intégrer de grandes et belles idées, pour avancer concrètement sur des projets qui nous tiennent à cœur, pour agir. C’est un fourmillement de vie l’été, un moment de haute connectivité avec soi, avec les autres, avec le monde. C’est la saison du mouvement.

L’été est là. Qu’allez-vous en faire ? Qu’allez-vous récolter de vos semailles de printemps et d’automne ? Pouvez-vous sentir le rythme du vivant dans votre propre agenda ? Et si, comme tant d’autres, vous vous sentez fatigué avec un grand besoin de vous reposer… Qu’allez-vous faire pour que votre propre rythme se réajuste, même un petit peu, sur celui de la vie et que l’an prochain, votre été prenne peut-être un tout autre visage ?

*****

De mon côté, je vous le disais en entrée, je vais mettre à profit cet été. Au menu cette année ? De grands travaux qui s’ouvrent en lien avec mon activité de magnétiseur : dans les prochains mois, je serai en mesure de vous en dire davantage… Mais une grande, belle, et réjouissante nouvelle prestation va voir le jour en 2017. Ce projet, c’est l’assemblage de tout ce qui m’a tenu à cœur durant les 10 dernières années de ma vie, rien que ça. Une récolte majuscule, en somme. Un puzzle géant prend forme et je vais me mettre à l’ouvrage pour le concrétiser. Au fil des mois, je vous donnerai des nouvelles de ce beau projet, semant de petites graines en vue du lancement en 2017.

Sachez déjà que si vous vous sentez concerné par le fait de changer votre vie en mieux, alors c’est par ici qu’il faut rester à l’écoute. Et si vous connaissez des gens qui sont eux aussi concernés par ce thème… Alors indiquez-leur de suivre ce blog dans les temps qui viennent ! Ce qui s’en vient sera vraiment chouette. Une autre manière d’apporter ce que je sais faire de mieux, à tout le monde. Et vous savez quoi ? A mes côtés, il y a une belle équipe de motivés : mes partenaires, les intelligences de la Nature, seront les co-auteurs de ce beau projet.

Restez donc à l’écoute dans les mois qui viennent et surtout… Passez un bel été, magnifiquement inspirant, profondément motivant et riche, à tous les niveaux ! Que l’abondance soit pour chacun de vous.

Gaëlle


A propos de l’auteur

GBerny-022016Praticienne en médecines douces je combine la kinésiologie et le magnétisme pour remettre en équilibre les personnes qui me consultent, avec d’excellents résultats.

Plus d’infos sur mon site professionnel :  http://www.gaelleberny-magnetisme.com/


(photos : https://fr.pinterest.com/pin/145170787964918307/ et https://fr.pinterest.com/pin/349029039849461762/)

Publicités

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s