les images de la semaine n°2

fillette-bougieBonjour à tous !

Un nouveau focus en ce dimanche sur mes images préférées de la semaine, parmi tous les petits cailloux que j’ai posté durant la semaine sur la page Facebook de Tourne-Soleil. On y va ?

 

Cette semaine, j’ai réalisé que mes écrits chuchotaient à propos de la vie, et de son grand mystère. Être vivant, quel étonnement ! Quelle aventure !

Je suis toujours surprise d’entendre ici ou là des gens murmurer qu’ils n’ont pas de talents particuliers, pas de rêves (ou bien qu’ils les ont remisé, trouvant cela finalement plus simple), et se mettant à douter de la magie même de cette vie. Je suis ébahie toujours de voir cette incroyable propension que nous avons à nous enfermer nous-même dans le noir. Et à nous trouver des justifications (douteuses) pour y rester.

Heureusement que la vie est un courant majuscule et vaste, et qu’il s’en vient tôt un tard des éclats de réveil, ou des fracas de réveil ! Parfois c’est une simple fissure qui craque dans un coin de notre âme, et là, dans ce trou minuscule commence à filtrer la lumière. Parce que la lumière, même pour les plus certains d’être « foutus perdus et sans don particulier » attend toujours patiemment, en arrière-plan de toutes nos petites et grandes misères.

Comme chacun ici bas, je me suis longtemps débattue avec le rideau de cette obscurité pesante du dedans. Moi aussi j’ai pesté après la Terre entière, et il m’arrive encore de le faire, d’ailleurs. De me prendre les pieds dans le rideau, aussi. De me vautrer lamentablement également. Et pourtant, je me relève, et je remets l’embrasse (quel mot magnifique !) du rideau, ce lien qui le tient entr’ouvert. Et je me tiens là, patiente, dans le rai de lumière qui filtre. ça pique un peu les yeux. C’est chaleureux en-dedans. Mais tellement vivant ! C’est tellement bon ! Comment dès lors, quand on a goûté à cette lumière, serait-il même possible de vouloir retourner à l’ancienne situation ?

La lumière en chacun de nous est silencieuse, et elle chuchote. Elle ne crie pas, elle ne fracasse pas : elle attend. Ce qui la révèle à nos yeux fatigués, c’est la tendresse. Les intelligences de la Nature m’ont longuement répété cette drôle de phrase : « la tendresse est le passage vers l’abondance, vers le multiple ». Ce truc-là, faut le sentir pour le comprendre. C’est pas mental du tout. Et longtemps, j’ai répété « je ne pige pas ! ».

Mais la douceur et la patience tendre font le reste. Le cocon d’amour pour soi-même redevient vivant, vibrant, au fil des jours. Et un beau matin, on se tient debout dans la tendresse. Et c’est juste bon.

Prenez soin de vous, et de la vie qui pulse doucement en vous !

Avec tendresse,

Gaëlle

Psst ! Pour mémoire, je travaille actuellement sur un merveilleux projet, qui donnera naissance en 2017 à un chouette programme pour prendre soin de soi et réveiller sa vie sur 6 mois ! Alors restez à l’écoute dans les prochains mois !

Pour ceux qui voudraient en savoir davantage, visionnez cette petite vidéo :


A propos de l’auteur

GBerny-022016Praticienne en médecines douces je combine la kinésiologie et le magnétisme pour remettre en équilibre les personnes qui me consultent, avec d’excellents résultats.

Plus d’infos sur mon site professionnel :  http://www.gaelleberny-magnetisme.com/


(photo : https://fr.pinterest.com/pin/228205906096232034/)

Publicités

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s