Le hygge danois : de la fermeture à l’ouverture… Oui mais comment ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de prévoir un temps de lecture adapté, avec un bon café ou thé chaud à vos côtés. Nous allons vous faire faire un peu de gym, puisque ce blog va vous envoyer vers un bon article sur le hygge que nous avons lu ensemble, avec les intelligences de la Nature, et sur lequel nous avons eu envie de rebondir. Du coup, c’est une lecture en deux temps qui vous attend : d’abord un article sur un site extérieur, puis retour ici pour lire de quelle manière la Nature a souhaité proposer une extension à cet article, et une ouverture aussi.

Nous allons plonger ensemble de nouveau dans l’univers du « hygge » des danois, tellement à la mode depuis deux ans qu’il a envahi les rayons des librairies. Nouveau regard sur ce phénomène dont les réseaux sociaux et magazines lifestyle se sont emparés largement : cette fois-ci, allons observer le côté plus obscur de ce coccooning convivial à la danoise…

Je vous laisse lire l’excellent article documenté du magazine Café Babel en ligne : « Danemark : la face cachée du Hygge ». Puis, n’oubliez pas de revenir par ici pour lire notre regard complémentaire à cet article, écrit en co-inspiration avec les intelligences de la Nature, comme toujours par ici ! Vous pourriez bien découvrir avec surprise ce que vous n’aviez pas perçu jusque-là sur le hygge des scandinaves…

*****

Le regard co-inspiré avec la Nature sur le devenir possible du Hygge :

« L’article de Café Babel ouvre sur une respiration possible, une sorte de nouveau souffle après avoir fait un peu d’apnée depuis quelques temps avec le concept social du « hygge ». Cette idée que le hygge pourrait être à l’avenir plus inclusif, moins rigide, et préserver néanmoins ces belles qualités de confort et de détente qu’il amène tel que pratiqué aujourd’hui nous plaît beaucoup. Toutefois, nous percevons un biais dans le propos, exclusivement tourné vers « des humains parlant aux humains et se souciant des humains pour espérer se sentir bien, en paix et sécurisé ». Nous avons un regard nécessairement plus extensif, dans la Nature. Nous savons par notre travail de tenue d’équilibres complexes inter-espèces (végétales, animales, etc.) que « se sentir bien, sécurisé et en paix » ne peut jamais être pensé dans le cadre d’une seule espèce, en relation avec ses seuls membres. Même les scandinaves ne propagent pas ce fameux « hygge » sans un autre aspect qui n’apparaît pas encore en pleine lumière… ou pas suffisamment : leur lien avec leur environnement naturel est particulièrement sensible, et fort.

Nous parlons de la Nature comme d’un ensemble : mais cela recoupe pour certains une connexion avec les forêts, pour d’autres une sensibilité au devenir des sols, à la fonte des glaciers, voire aux espèces animales… Le sentiment décrit dans tous ces ouvrages ne met à assez l’accent sur un point qui nous semble cependant essentiel : ce qui crée les conditions du hygge quelque part se situe au-delà du seul « état d’esprit humain ». Avoir l’intention de le créer ne suffit pas pour créer ce que nous percevons comme un passage à travers lequel l’énergie du coeur de la Planète peut être libérée. C’est cela qui échappe à votre regard quand vous scrutez des photos sur Pinterest ou Instagram qui mettent en scène des plaids douillets et des bougies… Et en refaisant la scène chez vous, vous ne vous sentez pas aussi bien que ce que semblent décrire ces livres… Mais pourquoi, vous demandez-vous ?

Parce que les scandinaves font bien plus que mobiliser leur « état d’esprit humain ». Ils créent, sans le savoir des passages pour que s’écoule à travers eux l’amour présent sur cette Terre (nous percevons que de leur point de vue ce qu’ils vivent au niveau énergétique est « normal », alors que cela nous apparaît sur le globe comme atypique, et hautement qualitatif !). La clé réside donc dans le fait d’être relié à cette énergie d’amour présente sur la Terre, notamment dans les règnes du vivants capables d’ancrer et de canaliser fortement cette énergie (forêts, animaux, etc.).

Ce que vous ne voyez pas, c’est que chaque individu qui grandit et se développe de la sorte devient une sorte de « tube » énergétique, d’une bonne intégrité vibratoire (pas de fuites énergétiques) car sainement vitalisé par sa connexion avec son environnement. Chaque « tube » propageant l’énergie présente dans le coeur de la planète permet de favoriser un équilibrage de l’énergie collective à partir de là où il est. Dès lors, cette énergie le traverse et rayonne au-delà de lui-même. Regroupez plusieurs de ces flammes humaines et un grand silence paisible et profondément empreint de cet amour qui vous laisse sans voix se déploie… Ce ne sont pas les conditions extérieures « sèches » qui créent le hygge (bougies, repas, contrôle des sujets de conversation…), c’est la qualité de reliance à l’énergie d’amour présente dans cet environnement planétaire, qui ensuite se démultiplie en se partageant.

Ce que l’article de Café Babel perçoit comme une forme de rejet, a en réalité tendance à se faire vis-à-vis de personnes qui ne présentent pas cette particularité énergétique et vibratoire.

Le pas suivant sera peut-être pour les scandinaves de conscientiser le fait qu’ils peuvent continuer indéfiniment à goûter cette énergie interne délicieuse même sans les rituels associés, et même sans la proximité physique des autres « copains humains présentant la même faculté vibratoire connective ». En cessant d’avoir peur de « se faire envahir » ou « d’être ponctionné », ils pourront devenir des phares qui essaiment et propagent plus loin cette magnifique lumière…

Le bien-être du hygge vient de l’intérieur. Il passe par le corps de chacun, notamment vibratoire et se transpose à force de répétition dans une qualité bio-chimique particulièrement génératrice de plaisir et de sécurité. Il se fonde sur la reliance avec l’énergie d’amour présente dans le coeur de la Planète : l’état d’esprit, ou l’intention humaine seuls ne suffisent pas à le déclencher chez d’autres dans les mêmes proportions que ce qu’expérimentent les scandinaves. Voilà ce qui est actuellement caché à votre regard. Voilà où porter le vôtre, de regard, si vous voulez amplifier sainement le « hygge » en vous-même… »

Avec infiniment de tendresse,

Gaëlle & la Nature


gberny-2017-2Praticienne en médecines douces, je travaille en magnétisme aux côtés des intelligences de la Nature. Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


(photo : https://www.pinterest.fr/pin/AS2gzYMxaCqUhuN1uIXF9Ed7yYWBnJuB-sx4_477DhttIAtZggR0-bU/)

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s