Le temps de la gratitude : Merci 2017 !

Salut à toi, ami lecteur !

Joie douce de te retrouver ce soir. Dernières heures avant les douze coups de minuit… Derniers instants en compagnie de cette année 2017 qui s’effiloche tranquillement vers sa fin. Certains seront trop occupés à festoyer pour lire ces lignes ce soir, et les découvriront là-bas, de l’autre côté du temps. D’autres plus intériorisés auront ce soir une grande et belle latitude pour savourer ces lignes. Qu’importe ! Ce soir, c’est menu gratitude. Pas version mièvre ou infantile… J’aime pas faire les choses de la sorte. Egrener des « mercis pardon je t’aime » ne m’a jamais vraiment convenu à vrai dire. Je ne suis pas de cette veine-là. Moi, la gratitude, je n’arrive pas à la provoquer, je n’arrive pas à l’invoquer, et encore moins à la feindre quand elle n’est simplement pas là.

Je vais donc t’inviter avec moi à une petite revue de l’année, mais à ma façon, et tu verras qu’elle devrait te permettre de t’y retrouver un peu aussi. Pas besoin donc d’être un « maître es gratitude », un « grand chef du merci grand angle ». Juste venir avec un p’tit peu de temps, une tasse de thé ou un bon verre de vin, et tes souvenirs de cette année 2017…

D’abord, prendre le temps de créer l’espace. Se blottir sur un canapé, devant un bon feu, s’intérioriser quelques instants, goûter le vin, délicatement, ou humer la tisane… Et respirer, sans forcer, quelques instants, en silence. Pas de « méthode » ici, non, lâche l’affaire. Des « méthodes » t’en as sûrement appliqué plein cette année, n’est-ce pas ? Moi, par douzaines ! Alors ce soir, goûte le vin, hume le silence et intériorise-toi doucement dans le calme. Respire avec l’instant. Fais-le pendant que tu lis, voilà. Calmement, sois à ce que tu fais, pleinement. Laisse tout le reste filer. Et ouvre en toi un petit espace, pour venir célébrer avec tendresse l’année écoulée. Fais une dernière place à 2017, une place de fin. Un dernier cocktail avant la quille !

Quand c’est bon, tu vas demander en toi à 2017 de se rappeler à ta mémoire, par catégories, en commençant par les aspects les plus agréables, les plus chaleureux, et qui ont laissé une profonde empreinte de joie en toi. Qu’est-ce qui te vient à l’esprit ? Des événements, le plus souvent. Des gens parfois, aussi. Des objets, choses, lieux aussi : acquisitions ou désistements ont parfois jalonnés notre année. Ne trie pas trop, reste fluide, laisse venir les séquences dans ton esprit. Une à une accueille-les, nomme-les. Donne-leur un titre, pour les marquer comme « reconnues ». Ecoute-les, avec tous tes sens… Comment cet événement, cette rencontre ou cet objet matériel ont généré de la joie dans ton année ? Par quels sens la mémoire te revient-elle ? Ces derniers temps, quand j’écoute mon sentiment d’abondance qui croît, je ressens mes papilles gustatives qui s’allument et j’ai littéralement « l’eau à la bouche » ! C’est l’expression de mon énergie intérieure pour me dire « ceci était vraiment bon ! ». Et toi, comment ces différentes joies t’ont-elles traversées ? Par quel sens les ressens-tu à nouveau ? Ecoute, remarque, goûte à nouveau.

Puis remercie. Remercie ces événements, remercie pour ces rencontres, remercie pour ces biens matériels qui sont entrés ou sortis de ta vie à bon escient. Remercie le tangible et l’intangible. Adresse-toi à tout comme si un « événement » ou un « bien matériel » étaient des individus. Ta maison peut ainsi être remerciée, pour t’avoir abritée l’année durant… Tu saisis ? Sois juste spontané, et fais-le comme ça te vient. Ne laisse pas tes scrupules te barrer la route : oui, tu peux remercier ton iphone d’être entré dans ta vie. Oui tu peux remercier la vente de cette maison de famille d’avoir eu lieu car elle a ouvert une voie, libéré une situation. Oui tu peux remercier cette rencontre car elle t’a procuré quelque chose de spécial qui perdure encore aujourd’hui. Etc.

Ensuite, tu peux prendre quelques instants pour laisser toutes ces bonnes choses se déposer en toi. Cette énergie pleine, entière, nourrissante, est pour toi. Elle est venue à toi, pour toi, parce que c’était parfait pour toi. Accueille-la pleinement à nouveau. C’est ton cadeau de 2017 ! Laisse tes petites cellules recevoir cette manne nourricière… Laisse-toi baigner de cette lumière de joie, et remplir de cette énergie délicieuse !

Puis, tu peux éventuellement t’arrêter ici. Sauf si l’élan te pousse avec joie à poursuivre jusqu’à convier à cette revue les moments plus délicats de cette année. 2017 aura été une année de fin de cycle. A bien des égards elle nous a invité à laisser partir l’ancien, pour nous ouvrir à du neuf. A faire en tout cas de la place en-dedans et au-dehors. Certains ont pu résister plus que d’autres, c’est humain. Pas de souci. Mais qui dit résistance… Dit parfois une poussée plus radicale de la vie pour précipiter la chute devant absolument avoir lieu. J’ai vu beaucoup de gens souffrir cette année de maux physiques assez costauds. Et toi ? As-tu dans ta mémoire de 2017 des événements de l’ordre de la « fin de cycle » qui te laisse peut-être un goût moins sympa en bouche ? Te sens-tu capable de leur faire une place dans cette revue de fin d’année, en toi, une simple petite place ?

Oui, ces moments ou situations ont eu lieu. Oui, elles sont venues à moi. Oui, je les accueille, car c’est ainsi que les choses se sont déroulées. Certaines ont généré de l’émotion (fin de certaines choses ou de certains liens), d’autres me laissent l’impression d’être au milieu du gué (situations non encore résolues). C’est 2018 qui se chargera de la suite… Ce soir, j’accueille ce qui est. Ce qui a été. Et moi, aussi, tel(le) que je suis avec cela. Mes sentiments qui demeurent. Mes inconforts qui persistent encore. Ce soir, je fais juste une place à tout cela en moi. Peux-tu faire cela, toi aussi ?

Rien ne presse, tu sais. Tu as bien plus de temps que tu ne l’imagines… Ces choses-là ont d’abord besoin d’être accueillies, douillettement, et reconnues telles qu’elles. Dire juste OK, à la trace qui reste en toi avec ces situations, relations ou biens matériels moins cool. C’est OK d’avoir perdu un proche et de se sentir toujours triste. C’est OK d’avoir été licencié. D’être tombé malade. D’avoir raté un gros projet. D’avoir un toit qui fuit. De douter de ta route « spirituelle ». De te sentir perdu(e). C’est juste OK. Peux-tu faire cela pour toi, l’ami ? T’offrir un espace de gentillesse pour entourer de tes bras ces moments délicats de 2017 ? Alors fais-le, simplement, et tendrement.

Puis, embrasse du regard tout ce que tu as mis dans cette année et dans cette revue. Rajoute éventuellement ce qui manque à l’appel. Et enfin, tu peux terminer avec quelques mots, de gentillesse, ou de gratitude, pour le paquet 2017. Pas besoin de faire compliqué : en toi, tu trouveras les bons mots.

Je vous souhaite à tous de chérir avec infiniment d’amour ces moments que 2017 a semé en vous. Vous êtes tous de belles étoiles courageuses et vaillantes, même si vous en doutez trop souvent. J’ai une admiration de plus en plus forte pour toutes ces forces conjuguées qui s’efforcent de vivre selon leur cœur, tombent et se relèvent, indéfiniment. Faut-il que la vie nous porte infiniment pour nous donner toutes ces ressources…

Soyez en paix, 2017 vous a aimé tendrement. 2018 germera aussi de cette conscience du bon qui a été semé en 2017. Soyez confiants. Vous êtes aimé, infiniment. Prenez soin de vous ! Et bonne année à tous avec un poil d’avance !

Avec tendresse,

Gaëlle


gberny-2017-2Praticienne en médecines douces, je travaille en magnétisme aux côtés des intelligences de la Nature. Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


(photo : https://www.pinterest.fr/pin/103864335140642415/)

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s