Est-ce que les hommes savent… ?

couple-tendresse(Ce matin, dans ma bagnole, ces mots me sont venus… J’ai laissé infuser. Voyons ce qu’il en reste.)

Elles, si fragiles et si fortes. Elles sont mères, femmes jeunes ou moins jeunes, épouses, collègues de travail, amies… Elles sont la sève d’un monde qui attend. Souterrain et calme. Qui attend que s’ouvrent… les portes.

Est-ce que les hommes le savent ? Qu’une femme a certes besoin de tendresse pour être approchée… Oui, certes. Que les caresses valent mieux que les coups pour entrer en relation…oui, évidence, n’est-ce pas ? Mais savent-ils qu’ils peuvent mille fois posséder une femme et n’en rien avoir ? Leur a-t-on jamais dit cela ?

Tant de clichés dans ce monde de formes séparées. Je te prends la main. T’es ma copine. Je t’enlace. Je te bisouille avec ma langue. Je te mets dans mon lit. On y passe la nuit et tu me renvoies l’écho de ta jouissance. Parfait. Tout a été donné. Non ? Ah ? Mais qui sait cela, vraiment, intimement ?

Est-ce que les hommes savent, tu crois ? Que la femme ne s’ouvre que lorsque les conditions sont propices. Et que cela n’appartient pas à l’entendement. Que cela la dépasse même elle-même dans son sens du « je ». Que peuvent s’ouvrir de multiples niveaux, en elle, quand un quelque chose d’indéfinissable, mais de puissamment, profondément aimant, est là ? Quand la confiance perfuse l’instant, quand l’homme se tient sainement dans son masculin. Alors, et encore est-ce un simple « peut-être », pas une mécanique automatique, alors… La femme peut vivre une ouverture. Parfois. Et c’est là l’expression d’une grande et profonde beauté du vivant. Si cela s’ouvre… Alors l’homme peut entrer.

Et cela peut s’ouvrir à de multiples niveaux. Cela suit les centres énergétiques du corps. Mais le point d’ouverture se tient dans l’intériorité du corps. Dedans. Au chaud. Et cela ne s’ouvre que pour communier. C’est le divin qui se contemple lui-même. Et ces instants sont de toute beauté. D’une grâce infinie.

Les hommes du monde peuvent massacrer les femmes partout sur la planète encore longtemps, les briser physiquement, les ouvrir en deux s’ils le veulent : elles demeurent fermées à leur être profond. Prendre de force une femme, ou simplement s’élancer vers elle sans sentir cette justesse qui honore le vivant, c’est courir le risque d’une rencontre à portes closes. Une non-rencontre en somme. Combien en ai-je vécu dans ma vie de femme ? Plein. Innombrables. Parce que… Les hommes ne savent pas. Jamais été éduqués à ce sensible-là. C’est dommage. Juste dommage.

Pas de colère en moi en écrivant ces lignes. Plus possible. Car la vie s’est chargée de rétablir les équilibres. Depuis quelques années j’ai trouvé sur mon chemin ceux qui savent. Et il y en a. Je les ai trouvés parce que je me suis ouverte, aussi, à cette possibilité. L’élan de l’amour par-dedans est une soif qui pousse vers ces moments d’ouverture où le vivant peut s’expanser soudain, et abolir encore un peu notre petit moi, et ses maigres frontières.

Embrasser une femme ou coucher avec elle ne vous donne rien. Il y a des hommes qui rencontrent les femmes sans jamais les approcher, mais pourtant, tout s’ouvre. C’est ainsi. Et il y a aussi ceux qui arpentent de superbes terres alchimiques où ils enlacent et embrassent tout en restant dans l’écoute de ce moment de contact plus profond. Veilleur patient devant la porte, ils entrent en se faisant patience et humilité… Et si ouverture il y a, on entre en terre de communion. De « comme union ».

Gaëlle


B39FFDC4-B176-45AC-8161-264F5F9E5D68Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


couv-habitez-territoire> Un livre dédié aux anxieux et angoissés pour retrouver la sérénité : « Habitez votre territoire intérieur » comporte un protocole à faire chez soi pour retrouver davantage de calme et de paix au quotidien, jour après jour. Un cheminement sur 6 mois de temps, pour une ré-équilibration en profondeur.

 


(photos : pinterest)

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s