Confinement – jour 12 – message des oiseaux

bird-1045954_640

Bonjour à tous !

Alors, ce confinement ? Ça ne tire pas trop dans les mollets ? Vous arrivez à gérer côté tension nerveuse ? Je vous le souhaite. Sinon, vous savez où me trouver… Je peux peut-être vous aider à faire baisser la pression : mes soins à distance font des merveilles actuellement !

Aujourd’hui, mon message sera un peu spécial. La Nature s’y invite, après m’avoir envoyé une avalanche de signes pour que je tende l’oreille… Elle a des choses à partager. Et étrangement… En réceptionnant le message de nos amis les oiseaux, toutes espèces confondues, j’ai adoré ce que j’ai entendu. Et je vous partage donc ce message avec une grande joie car j’adhère à 1000% à son contenu ! Je ressens cela aussi, comme une évidence depuis quelques temps…

Laissons donc la parole à l’essence des oiseaux du monde, qui vient nous murmurer ceci :

«Dans l’expérience que vivent les humains, actuellement, en relation avec ce confinement forcé, nous, Oiseaux, voyons à quel point les nuances sont plus importantes qu’avant pour tous et toutes.

Votre expérience a augmenté dans ses nuances. La gamme d’expériences est étrangement plus étendue du fait que vous êtes à l’arrêt. Vous pouvez vivre des hauts plus intenses et des bas plus profonds aussi. Ressentir certains états auxquels vous n’aviez jamais vraiment prêté attention avant. Le confinement fait éclater dans votre sphère perceptive et dans votre conscience cette réalité toute simple : les nuances sont plus nombreuses, l’expérience est plus riche qu’avant. Plus riche que lorsque vous couriez partout, frénétiquement agité, ultra-mobile en apparence, mais finalement relativement tenu dans un continuum d’expériences assez similaires. Votre course masquait les grandes nuances, la beauté de la vie dans ses recoins. Vous n’aviez pas vraiment le temps pour contempler l’éclat du scintillement tendre des premières étoiles du soir, ou pour écouter sourdre votre propre colère. Certaines choses en vous ne semblaient pas mériter votre attention. Et soudain, dans cette expérience d’arrêt, vous les voyez. Elles apparaissent, et nous vous voyons relativement déstabilisés, exagérant forcément un peu l’ampleur de ce que vous vivez au regard de la réalité de votre état très statique. Ceci est normal : c’est la richesse des nuances qui est plus frappante pour vous et vient cogner contre votre fenêtre, et solliciter votre entendement.

***

Nous, Oiseaux, pouvons percevoir dans ce mouvement de votre vie combien cela traduit une vision très limitée de l’existence. Vous vivez avec des œillères, et nous percevons cela.

Ce qui vous appelle, actuellement, c’est une vision déconfinée, une sortie de vos cages mentales, pour agrandir vos horizons, et ce que vous croyez savoir sur la vie, et l’existence. Vous êtes appelés par le vivant tout entier à vous envoler non pas de vos appartements, mais bien de vos espaces mentaux devenus cages stériles au fil des âges. Vous ne voyez plus très clair. Et nous vous invitons à suivre cette invitation douce de la vie : ouvrez davantage votre esprit, et vous verrez que vous aviez cru de nombreuses vérités totalement fausses au regard du simple vivant qui vous entoure.

La vie comporte sa vérité propre. Elle peut être appréhendée de façon multiple, certes, mais en aucun cas des contre-vérités, allant à rebours de la logique intrinsèque du vivant, ne pourront vous amener à vous sentir bien, en paix, et détendu. Il s’agit donc, dans cette ouverture de votre cage mentale, de repérer patiemment tous les lieux de vos croyances où vous avez été trompés, par un système, une société qui a perdu de vue les logiques essentielles du vivant, celles qui amènent équilibre, paix, et harmonie entre les êtres et dans votre propre corps. En repérant ces erreurs, vous permettrez à votre mental de se mettre à jour, et de relâcher en vous ce qui était faux et dont il ne veut plus. Cela vous soulagera d’une part de la tension profonde qui apparaît en chacun de vous ces jours-ci.

***

Comment allez-vous faire ? Nous vous proposons notre aide. Toute simple, car les choses simples pointent vers l’essentiel, toujours. Vous allez vous intéresser au véritable rythme de la vie.

Regardez davantage, avec vos enfants, les oiseaux. Nous sommes depuis quelques jours en train de nous rapprocher de l’humanité toute entière. Nous venons vers vous, au plus près. Nos comportements vont attirer votre attention. Pourquoi ? Pour que vous nous regardiez. De plus près. Plus attentivement. Regardez les oiseaux, dans les parcs, et dans le ciel. Sur les branches, et dans les rues. Ecoutez le rythme de la vie véritable qu’ils véhiculent.

Avez-vous déjà vu un oiseau faire un effort pour vivre sa vie ? L’oiseau se démène-t-il pour exister ? Ou laisse-t-il la vie être en lui et à travers lui, avec une simplicité totale ? Dans la nature, le chant du soir des oiseaux, dans vos jardins, symbolise la quiétude. Pour être cette qualité,  peut-on être simultanément inquiet, soucieux, et pressé ? Non. Les oiseaux sont dans l’instant, et ils battent des ailes au rythme simple du vivant. Les courants les portent, dans le ciel, et ils ont même toute latitude pour goûter le soleil, jouir de leurs nombreux vols portés par le vent, et les courants, et se poser pour chanter et célébrer la vie.

L’oiseau vous ramènera dans une vie où le mot « travail » n’existe pas. Où la vie s’harmonise toute seule, protégeant les siens, et leur offrant nourriture, espace généreux pour être selon leur élan, et leur nature, sans contrepartie exigée. Les compétences des oiseaux cependant servent les autres règnes du vivant… Comme lorsque nous chantons au soir, dans la quiétude silencieuse d’un jardin, et touchons votre cœur attendri et enfin disponible.

Laissez-nous vous montrer, amis humains. Etant reliée à l’humanité, la nature interagit avec elle de plus en plus finement. L’alliance ancienne se reforme, incluant de nouveau, pas à pas, les hommes dans l’espace harmonieux du vivant. Vous faites actuellement un pas supplémentaire et nous venons à vous. Laissez-nous vous montrer le rythme véritable de la vie. Celui qui court dans vos veines, et fait battre votre cœur, si simplement. En nous observant, osez déposer un peu vos inquiétudes du moment, vos préoccupations si nombreuses… Et voyez, juste là, que tant de choses réellement nécessaires sont en fait déjà disponibles pour vous, et pour chacun.

Avez tendresse,

Les Oiseaux vous attendent. »

Canalisé par Gaëlle Berny, le 28 mars 2020

 


B39FFDC4-B176-45AC-8161-264F5F9E5D68Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques à distance (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/


 

(photo : https://pixabay.com/fr/photos/oiseau-ailes-flottant-nature-1045954/)

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s