Quand les réseaux sociaux vous prennent vos énergies… petits conseils de saine hygiène vibratoire.

Taryn Knight – @taryndraws

7 février, le temps file, doucement. Blottie dans cet hiver 2022, bien décidée à en honorer la lenteur, le tempo doux et souterrain, je contemple mes jours. Douceur, tranquillité, et mon boulot qui s’écoule au milieu. Différent. Je prends des pauses ici ou là, pour freiner un peu, et ouvrir des espaces de rien, de possibles, de latence. Et j’en profite, comme ça vient. Je cuisine, des trucs qui prennent du temps, je lis des romans « feel good », je marche sur les sentiers d’ici en Bretagne, j’écris. Accordée au temps, celui qui enveloppe de brouillards les monts d’Arrée, autant que celui qui pousse les aiguilles de l’horloge, je me laisse emmener.

Et ces derniers temps, mes méditations intérieures m’ont amenée à faire de drôles d’expériences… Permettez que je vous raconte ? Alors prenez une boisson chaude, et installez-vous douillettement.

A force de me promener sur les réseaux sociaux, et notamment Facebook, j’ai fini par sentir une énorme lassitude ces dernières semaines. D’ailleurs, le management de FB l’a avoué récemment : ils perdent des utilisateurs, en masse. Les gens s’en vont. Et je comprends… Mais comme d’hab, je suis mon propre fil intuitif. Et mes dialogues avec les intelligences du vivant sur ce thème m’ont indiqué que je pouvais rester sur ce réseau social, qu’il sera toujours actif et source de chouettes connexions avec les gens dans les prochaines années. Donc, je ne me sens pas concernée directement par les claquages de porte.

Mais… Je les comprends, et voici comment : en tant qu’énergéticienne, je peux vous confier un petit secret, qui vous sera peut-être utile. Chaque réseau social regroupe nos énergies vitales (celles que nous lui « donnons ») en une masse d’énergie appelée égrégore. Au bout d’un moment, cette masse « prend vie », littéralement, et elle oscille dans toutes les directions, avec une puissance énorme pour FB, qui compte plus de 2 milliards de comptes ! Et elle a faim, cette énergie ! Elle se nourrit de nos affects et énergies diverses, notamment émotionnelles. La plupart des gens ayant aujourd’hui un système énergétique trop « ouvert » et pas assez « intègre » (c’est la base de mes interventions en soins vibratoires) leurs énergies sont trop poreuses à cette masse informe d’énergies, assez basses, disons-le. Et FB, sa p’tite spécialité, c’est de vous choper au niveau du plexus solaire. A partir de là… Vous voilà parti pour un rodéo pas cool : anxiété qui monte en flèche, sentiments d’hostilité accrus… Vos nuits vont devenir agitées et un beau jour, votre instinct pourrait bien vous dire de vous barrer de FB.

Sauf que. Partez si vous voulez, mais… l’accroche vibratoire vient avec vous ! Il s’agit plutôt à mon sens d’avoir une forme d’hygiène intérieure, consistant à « couper les accroches » lorsqu’on sent une surcharge ou qu’on se voit revenir trop souvent sur le réseau social, comme « happé » ou incapable de s’en passer. Coupez les fils, et vous dormirez mieux. Refermez mentalement votre aura, aussi, en commandant une bonne « intégrité vibratoire » (autrement dit « rien ne passe sans mon consentement », comme pour un firewall).

Mon second petit truc, dans la même veine, aussi, qui explique que je ne me sente pas concernée aussi fort que d’autres gens par les délires de tous ordres sur FB ou les autres réseaux sociaux : votre espace sur le réseau social est une extension de votre énergie. Cet espace doit être lui aussi « scellé », ou « intègre au plan vibratoire ». Il doit non seulement ne pas permettre à des énergies non souhaitées d’entrer dans votre système perso, mais il doit respecter vos « paramètres » ou « préférences » formulées pour cet espace.

Par exemple, une situation de clash récente sur le réseau FB m’a montré que mon espace n’était pas envisagé comme une extension de mon espace vibratoire. C’était un endroit « open », alors que mon énergie est parfaitement scellée depuis des années maintenant. J’ai pris acte de ce que ce clash venait me dire (un gars est venu me dire que ce que je fais, mon métier, c’est du charlatanisme, que cela n’existe pas et que ça fait du mal aux gens. Tout ça évidemment sans me connaître, ce serait pas drôle sinon.). J’ai compris que mon métier, et mes partages, dans la période agitée que nous traversons tous, peut me classer un peut trop vite parmi les enragés qui sévissent fort dans ma profession depuis 2 ans. Je me désolidarise absolument de toutes ces révoltes et autres radicalisations, même si j’ai aussi une bonne capacité à les comprendre et à les respecter. Ce n’est pas le chemin que je choisis. Jour après jour, mon choix s’est placé sur cet axe : rester en lien avec les gens, quel que soit leur « camp ». Rester en lien avec ceux qui s’intéressent sincèrement à mon activité et à mes partages aussi. J’ai donc reformulé mes « préférences » en demandant qu’elles soient enregistrées dans mon système énergétique. Je ne souhaite pas déranger l’univers de ceux pour qui le magnétisme n’existe pas : il y a bien assez de place pour tous dans ce monde. Je m’adresse donc à ceux avec qui je peux connecter de manière joyeuse et constructive. Le reste ? Que cela « passe au large ». Et de fait, tout en étant prête à « bannir » s’il le faut des personnes indélicates de ma page, j’ai constaté que je n’avais pas à le faire : l’énergie filtre et se charge de ne laisser venir à moi que des gens qui ont une résonance saine avec moi, mon positionnement, mon univers.

importée par Nikish_Ki sur Pinterest

Je l’ai fait… Vous pouvez le faire aussi. Pour chacun de vos réseaux sociaux. C’est un acte de saine hygiène vibratoire, et cela vous rend plus conscient de où et comment vous investissez vos énergies.

En tout cas, en venant sur mes espaces d’expression, vous devriez vous sentir à l’aise. Écoutez vos impressions, vos sensations… C’est une bonne façon de « capter » l’atmosphère d’un lieu. Et nos espaces web sont des lieux comme les lieux physiques, concernant l’énergie.

A vous de jouer maintenant !

Je vous partagerai d’autres trucs à cultiver très bientôt, car j’ai encore des choses à vous raconter. A suivre donc…

With love,

Gaëlle


Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques à distance (pour les personnes, les animaux, et les lieux).

Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », et sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/

(photo d’article : Pinterest)

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s