L’énergie du Soi Supérieur : principes de réalité

Bonjour à tous !

Ce blog est la suite du blog précédent, et de celui d’avant. Ils forment un tout. Lisez donc les autres avant de lire celui-ci, sinon vous risquez de ne pas comprendre de quoi je vous cause. 😉

Je vous rappelais dans mon dernier blog que nous existons simultanément dans différentes versions de nous-mêmes, sur différentes fréquences d’expérience en somme : celle de votre ego, la « petite version » faites de vos blessures diverses (qu’Eckhart Tollé nomme aussi le « corps de souffrance ») n’a rien à voir avec celle de votre Soi Supérieur (la « grande version »).

Choisir de se tenir dans la hauteur du Soi Supérieur, et de relationner avec les autres en invoquant leur propre Soi Supérieur, a le pouvoir de changer la donne dans les mouvements que nous vivons au quotidien avec les autres. C’est une intelligence de vie plus complète, là où l’ego fonctionne sur des comportements figés, fragmentaires, et nous empêche toute créativité en nous maintenant dans un cadre connu, certes, mais douloureux.

Mais, toutefois, et par pitié, j’aimerais préciser un peu ce que cela signifie et surtout ce que cela ne signifie pas… Histoire que vous puissiez tendre l’oreille quant à vos propres attitudes et réactions, même en lisant ce simple article.

1- Convoquer votre propre Soi Supérieur n’est pas anodin : attention, cela sollicite votre responsabilité.

Cela paraîtra peut-être inutile de le dire à certains d’entre vous. Et je l’espère.

Quand vous ouvrez dans votre cœur la hauteur fréquentielle du Soi Supérieur, alors vos comportements compulsifs usuels visant à préserver le territoire (fictif) de votre ego vont entrer en jeu. Quand j’invoque « je laisse les autres m’aimer » dans la précédente méditation, autant vous dire que ma blessure de rejet ne va pas vouloir valider longtemps mes chouettes ressentis d’ouverture et d’inclusion ! Ben non, évidemment pas. Cela va donc se rebiffer dans les coursives. Alors généralement, soit vous grognez et jetez l’outil (« ça marche pas ce truc ! »), soit vous accusez le thérapeute, soit … ? Vous savez que c’est de votre responsabilité d’aller voir ce que cela vient de réveiller en vous.

Vous ai-je déjà dit que mon travail d’ajustement intérieur se poursuit TOUS LES JOURS depuis 12 ans que je fais ce métier ? Chaque personne que j’accompagne, je la rencontre au niveau du Soi Supérieur. Nous vibrons souvent haut ensemble et nous faisons des séances d’une grande beauté, résolvant problèmes de santé, problèmes relationnels, débloquant des chemins dans l’impasse, etc. Mais une fois la séance terminée que se passe-t-il pour moi (comme pour mon client) ? Nous revenons « là où nous avons l’habitude de vivre » en termes de hauteur fréquentielle. Et comme tout le monde, mon ego me tire vers le bas plus souvent qu’à mon tour. Ce serait pas marrant sinon !

Du coup, l’expérience m’a appris à ne plus accuser l’univers parce que mes blessures réapparaissent. Non : je me mets au boulot, j’accueille, je panse avec tendresse, je câline « la petite » en moi à l’aide de ma part plus « grande ». Et certains jours, je n’y parviens pas : et bien j’accueille le fait de ne pas y parvenir. Quand je merde, je reste en lien avec moi telle qu’elle. Je suis comme je suis, pour aujourd’hui. Et c’est OK comme ça.

2- Relationner de Soi Supérieur à Soi Supérieur ne vous rendra pas aimable de tout le monde…

Si vous aviez cru comprendre cela de mon article précédent, veuillez m’en excuser : tout cela demanderait des heures d’explications fines, des mois d’intégration pas à pas aussi. Quand j’écris un article je tente de résumer des expériences que je fais, mais ce que vous n’imaginez peut-être pas ce sont les années de boulot en amont.

Tashika Yui – desiderio di neve

Donc, la relation de Soi Supérieur à Soi Supérieur ne vous fera pas aimer du monde entier. Au plan vibratoire, si. Car nous sommes tous « amis » dans la hauteur du Soi Supérieur. Mais au plan de la vie terrestre, chacun vit depuis le niveau où il choisit de se placer… Dans mon expérience, quand je demande une expérience d’amour avec les autres (ils m’aiment et je les aime) cela envoie une onde dans l’univers relationnel. Et des mouvements se font, imperceptiblement. Par amour certains répondent favorablement car ils sont en capacité de s’ouvrir au même niveau. Et par amour, toujours, ceux qui sont absolument incapables de relationner tranquillement avec moi (pour plein de raisons diverses) vont juste « passer au large ». Je deviendrai invisible pour eux. Et cela, l’amour le fait très bien. Cela donne des cheminements au quotidien qui semblent relever de la chance : les « chanceux » bénéficient naturellement de cette espèce de paramètre en eux qui écarte les relations à risque et place en alignement les relations bénéfiques. Et quand tu vis depuis trop longtemps en mode « pas de chance », « maudit » ou « non béni » et bien… Tu te prends des collisions relationnelles toutes les 5 minutes et c’est épuisant !

Restaurer une relation au monde, et à tous les autres, de Soi Supérieur à Soi Supérieur risque donc d’occasionner dans votre vie des… départs ! Oui, parfaitement. Et des arrivées aussi. Cela, c’est le côté sympa. Mais les départs, il convient de les accepter, de ne pas résister. Il y a clairement des gens avec qui notre être n’a pas le goût de relationner (parce qu’ils veulent en découdre tout le temps, parce qu’ils sont polarisés dans leurs blessures, dans les jeux relationnels toxiques, etc.). Lorsqu’il n’y a chez quelqu’un pas d’élan pour s’ouvrir au niveau le plus haut, dans l’expérience, alors, vous pouvez patienter longtemps, rien ne viendra qui vous correspondra avec cette personne. Partir, s’éloigner, ou laisser partir sont des réalités des relations plus matures qui se jouent dans la hauteur du Soi Supérieur. Notre job ? Ne pas nous attacher, laisser faire. C’est là que nous avons à faire confiance à l’amour à l’œuvre en souterrain. Et aux impulsions intérieures qui nous viennent aussi, parfois, pour nous positionner plus fermement (« énergie du sabre »).

3- Pas d’attachements, et responsabilité : un nouveau territoire s’ouvre pour vous.

Dans mon expérience de relation de Soi Supérieur à Soi Supérieur, il existe une portion du territoire collectif qui est absolument « parfaite pour nous », avec notre configuration, notre « Design Humain », notre type énergétique, notre manière d’être au monde si singulière.

Ce type de fréquence amène au deuil d’être bien partout, tout le temps, avec tout le monde. Il s’agit plutôt de reconnaître que la vie peut nous diriger constamment vers ce qui est bon pour nous, délaissant les zones « pas bonnes ». Le tri se fait tout seul, mais il y a bien un tri.

Désolée pour vos espoirs « bisounours » éventuels (lol !) : ici on parle responsabilité, amour de soi tel qu’on est, et lucidité aussi sur ce qui, franchement, n’est pas pour nous. Pas le gabarit, pas les épaules, pas le savoir-faire, pas le savoir-être, pas la possibilité…. Autant de limites à notre expérience terrestre qui peuvent être accueillies avec douceur, tendresse, et gentillesse. Il existe en ce monde une place pour vous, même si vous êtes de l’espèce des petits animaux, des fragiles, des tendres, des timides, des handicapés de diverses manières, etc. Chacun de nous peut rayonner sa vérité en ce monde et être reçu par ceux qui lui correspondent : elle est là, notre responsabilité ! Adresser notre énergie à ceux qui sont en phase avec notre essence vibratoire !

Cela demande à se connaître, à se ressentir avec finesse. A s’aimer. A s’ouvrir pour expérimenter. A aimer les autres aussi, qui sont si différents de nous parfois. A leur souhaiter du bien, qu’ils trouvent leur chemin, ce qui leur correspond. Car dans le fond… Nous les aimons.

With love,

Gaëlle


Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques à distance (pour les personnes, les animaux, et les lieux).

Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », et sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/

(photo d’article : Pinterest)

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s