Confinement – jour 25 – L’art du « kintsugi » appliqué à l’humain

nothing-but-thievesSalut les amis !

Un blog un peu spécial aujourd’hui, comme une métaphore filée, autour d’un même thème. Une invitation à découvrir le Kintsugi des japonais sous un nouvel angle, une proposition d’exercice créatif à réaliser chez vous (appelez vos enfants !) et une petite vidéo en mode « autoportrait recollé ».

Autant vous prévenir de suite : prenez le temps, pour entamer cette promenade… Il vous en faudra un peu, ces trois contenus composent un plongeon immersif dans le thème du jour. Bonne balade !

Gaëlle

***

Lire la suite

Quand tu « n’aimes pas » : fais une pause.

pause-café

Parfois, la vie dépose à tes pieds une branche de ronces. Tu te tiens droit, reculant l’orteil, prudent, et tu observes durement cette branche d’épines déposée-là, sur ton rivage. Tu regardes tes mains, soigneusement lavées et si douces, et tu considères la branche roncière avec un soudain mépris. Mais te souviens-tu, encore un peu, de ce qui t’as été dit précédemment ? Que rien de ce que tu vois, respires, et dégustes en ce monde ne se tient véritablement en-dehors de toi ?

Alors voilà que cette ronce pleine de foutues épines, elle aussi appartient au paysage intérieur. Et tout à ta détestation du piquant, tu en oublies presque ce subtil mouvement de repli, de recul. La branche elle aussi est en toi. Non seulement ses épines, capables de griffer, d’arracher, ou de retenir, mais aussi… ses épines, capables de griffer, d’arracher ou de retenir. Oui, tu as bien lu. Pas d’erreur dans ma phrase. Non seulement les épines te font suer, et râler, mais en réalité, elles jouent là leur plus beau rôle : celui de protéger la ronce. Et en un sens, elle choisit de ne laisser que les oiseaux précautionneux et délicats accéder à quelques mûres, sans ravager tout le roncier de manière fort incivile, au risque d’y laisser des plumes. Ne vois-tu pas que chaque chose, personne, ou événement que tu détestes, t’apporte aussi des qualités ? Est-ce que cela signifie pour autant que tu vas dormir avec des ronces dans ton lit ?

Non. Car tu sais, désormais, grand guerrier spirituel que tu es, que les câlins te rendent bien plus heureux en ce monde. Tu choisis les câlins, pas les coups, ni les griffures. Mais ce choix, ne peut-il se passer d’inclure, à un certain niveau, tout ce qui n’est pas ce choix ? En physique quantique, ou en énergétique, cela est en réalité nécessaire. Si tu veux éviter que la vie ne vienne encore et encore te rappeler à la ronce, alors accueille l’énergie de la ronce en toi… Et combine-la à ton choix de douceur. La coexistence des charges vibratoires (de situations, de personnes, d’événements, etc.) nous amène la paix, et nous pouvons ensuite affirmer ce que nous voulons vivre. Quelle qualité dans le monde, et du monde, nous voulons manifester, en tant qu’âme.

La seule manière d’être la ronce, c’est d’entrer en amitié avec elle. Sois totalement l’énergie de ce qui te rebute le plus, et fais-le non pas pour « t’y perdre », mais pour « entrer en amitié avec ». De la sorte, le Grand embrasse le Petit, et des liens se tissent dans l’espace plus vaste entre les contraires… Ce que tu aimes, et ce que tu n’aimes pas. De là provient la paix. Et ton choix, ensuite, procèdera d’une énergie puissante, car enfin intégrée.

Pour le dire autrement, les plus grands faiseurs de paix ont intégré patiemment leurs ombres de violence, et de guerres. Les plus grands compatissants ont intégré leurs énergies d’égoïsme, d’isolement et de mépris pour autrui. Les plus grands sages ont intégré l’énergie de la bêtise, de l’ignorance et de la folie. Tu saisis ? C’est ainsi que vient la paix à toi. Et cela ne signifie pas pour autant que dire oui à l’énergie présente en toutes choses revient à dire oui à toutes les formes de manifestations. Tu as le droit de choisir le type d’expérience que tu souhaites vivre, à partir du moment où tu saisis la mécanique quantique à l’œuvre, qui rappelle au cœur de l’expérience souhaitée les charges complémentaires, pour qu’elles soient reçues en amies, avec tendresse, gentillesse, et considération.

 

Gaëlle & la Nature


gberny-2017-2Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


Idées cadeau : des livres à s’offrir pour se faire du bien, ou à offrir !

> La saison froide en mode « bien-être » est un livre spécial « Automne et couv-light-hivergbernyHiver » pour changer la donne sur vos paramètres internes liés à la saison froide. Un protocole tout doux et simple pour faire évoluer votre corps vers une traversée radieuse, pleine de vitalité et de santé chaque hiver. Un moyen ludique de se reprogrammer autrement. A faire sur 6 semaines, au coucher, chaque début de saison froide.

 


couv-habitez-territoire> Un livre dédié aux anxieux et angoissés pour retrouver la sérénité : « Habitez votre territoire intérieur » comporte un protocole à faire chez soi pour retrouver davantage de calme et de paix au quotidien, jour après jour. Un cheminement sur 6 mois de temps, pour une ré-équilibration en profondeur.

 


(source photos de l’article : Pinterest)

Tourne-Soleil c’est… Une immersion dans la beauté (3/6)

beaute-ombreSuite de notre petit retour en une série de 6 articles sur ce qu’est au juste le programme Tourne-Soleil. Pour le découvrir « en grand », rendez-vous sur le site :

www.tourne-soleil.com

Prochain départ : octobre 2018. Ouverture des inscriptions en juin 2018.

*****

Je l’évoquais dans mon dernier article, Tourne-Soleil est un cheminement intérieur certes doux, mais tourné vers l’intégration saine de nos ombres. Ici, la Nature nous invite à laisser tomber les démarches de positivisme à outrance qui ne font que créer de la distance avec ces morceaux d’ombre que nous redoutons d’approcher en nous-même. Non, ici, nous allons faire face à tout ce qui se présente dans l’instant, mais pas n’importe comment. C’est toute la sagesse des intelligences naturelles qui s’exprime là, dans les méandres de ce programme : nous prenons un temps tranquille et patient pour d’abord rallumer la flamme de la beauté. Renouer doucement avec ce qui nous tourne intérieurement vers le « sens du beau » est une manière de convoquer au bon moment le « plein midi solaire » en-dedans. A partir de là, et ainsi que me le partage la Nature en écrivant ces lignes, l’homme peut s’allonger dans un petit espace ménagé dans sa Terre intérieure, symbole de l’obscurité, et de l’inconscient. Mais s’y allonger « le nez face au soleil », bénéficiant de ce qu’il y a de solaire en lui et autour de lui.

On n’arpente pas l’ombre pour le plaisir de s’y promener. Personne ne fait cela. Faudrait être maso ! Il faut donner un sens à cette expérience, et ne pas convoquer l’ombre dans des proportions que nous ne saurions pouvoir gérer sainement (sachant que « sainement » signifie pour la Nature « sans effort inutile »). Nous n’avons pas besoin d’être courageux, ni de nous transformer en héros de l’auto-transcendance pour trouver un moyen d’accueillir nos zones sombres, avec amitié et gentillesse. Cela peut se faire tranquillement si les bons repères ont été posés en amont. C’est ce cheminement qui s’ouvre avec Tourne-Soleil : un rappel constant vers la beauté du monde, et de notre environnement naturel notamment, une immersion dans ce « sens du beau » tel qu’il existe en nous, profondément. C’est un bain de belles choses, tissées les unes aux autres, qui ouvre ici ou là vers plus d’accueil des profondeurs timides et oubliées en nous-mêmes. Une fois le mouvement épousé, appréhendé, il se place comme un souffle, une respiration. Il s’opère avec de plus en plus de facilité aussi… Tourne-Soleil vous amène à calibrer ce mouvement-là, durant les six mois de décantation douce. C’est vraiment un cadeau à se faire qui résonnera dans la durée, bien au-delà de ces six mois !

(à suivre)

Gaëlle & La Nature


gberny-2017-2Praticienne en médecines douces, je travaille en magnétisme aux côtés des intelligences de la Nature. Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


(photo : https://www.pinterest.fr/pin/5770305757452191/ )