Quand tu « n’aimes pas » : fais une pause.

pause-café

Parfois, la vie dépose à tes pieds une branche de ronces. Tu te tiens droit, reculant l’orteil, prudent, et tu observes durement cette branche d’épines déposée-là, sur ton rivage. Tu regardes tes mains, soigneusement lavées et si douces, et tu considères la branche roncière avec un soudain mépris. Mais te souviens-tu, encore un peu, de ce qui t’as été dit précédemment ? Que rien de ce que tu vois, respires, et dégustes en ce monde ne se tient véritablement en-dehors de toi ?

Alors voilà que cette ronce pleine de foutues épines, elle aussi appartient au paysage intérieur. Et tout à ta détestation du piquant, tu en oublies presque ce subtil mouvement de repli, de recul. La branche elle aussi est en toi. Non seulement ses épines, capables de griffer, d’arracher, ou de retenir, mais aussi… ses épines, capables de griffer, d’arracher ou de retenir. Oui, tu as bien lu. Pas d’erreur dans ma phrase. Non seulement les épines te font suer, et râler, mais en réalité, elles jouent là leur plus beau rôle : celui de protéger la ronce. Et en un sens, elle choisit de ne laisser que les oiseaux précautionneux et délicats accéder à quelques mûres, sans ravager tout le roncier de manière fort incivile, au risque d’y laisser des plumes. Ne vois-tu pas que chaque chose, personne, ou événement que tu détestes, t’apporte aussi des qualités ? Est-ce que cela signifie pour autant que tu vas dormir avec des ronces dans ton lit ?

Non. Car tu sais, désormais, grand guerrier spirituel que tu es, que les câlins te rendent bien plus heureux en ce monde. Tu choisis les câlins, pas les coups, ni les griffures. Mais ce choix, ne peut-il se passer d’inclure, à un certain niveau, tout ce qui n’est pas ce choix ? En physique quantique, ou en énergétique, cela est en réalité nécessaire. Si tu veux éviter que la vie ne vienne encore et encore te rappeler à la ronce, alors accueille l’énergie de la ronce en toi… Et combine-la à ton choix de douceur. La coexistence des charges vibratoires (de situations, de personnes, d’événements, etc.) nous amène la paix, et nous pouvons ensuite affirmer ce que nous voulons vivre. Quelle qualité dans le monde, et du monde, nous voulons manifester, en tant qu’âme.

La seule manière d’être la ronce, c’est d’entrer en amitié avec elle. Sois totalement l’énergie de ce qui te rebute le plus, et fais-le non pas pour « t’y perdre », mais pour « entrer en amitié avec ». De la sorte, le Grand embrasse le Petit, et des liens se tissent dans l’espace plus vaste entre les contraires… Ce que tu aimes, et ce que tu n’aimes pas. De là provient la paix. Et ton choix, ensuite, procèdera d’une énergie puissante, car enfin intégrée.

Pour le dire autrement, les plus grands faiseurs de paix ont intégré patiemment leurs ombres de violence, et de guerres. Les plus grands compatissants ont intégré leurs énergies d’égoïsme, d’isolement et de mépris pour autrui. Les plus grands sages ont intégré l’énergie de la bêtise, de l’ignorance et de la folie. Tu saisis ? C’est ainsi que vient la paix à toi. Et cela ne signifie pas pour autant que dire oui à l’énergie présente en toutes choses revient à dire oui à toutes les formes de manifestations. Tu as le droit de choisir le type d’expérience que tu souhaites vivre, à partir du moment où tu saisis la mécanique quantique à l’œuvre, qui rappelle au cœur de l’expérience souhaitée les charges complémentaires, pour qu’elles soient reçues en amies, avec tendresse, gentillesse, et considération.

 

Gaëlle & la Nature


gberny-2017-2Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


Idées cadeau : des livres à s’offrir pour se faire du bien, ou à offrir !

> La saison froide en mode « bien-être » est un livre spécial « Automne et couv-light-hivergbernyHiver » pour changer la donne sur vos paramètres internes liés à la saison froide. Un protocole tout doux et simple pour faire évoluer votre corps vers une traversée radieuse, pleine de vitalité et de santé chaque hiver. Un moyen ludique de se reprogrammer autrement. A faire sur 6 semaines, au coucher, chaque début de saison froide.

 


couv-habitez-territoire> Un livre dédié aux anxieux et angoissés pour retrouver la sérénité : « Habitez votre territoire intérieur » comporte un protocole à faire chez soi pour retrouver davantage de calme et de paix au quotidien, jour après jour. Un cheminement sur 6 mois de temps, pour une ré-équilibration en profondeur.

 


(source photos de l’article : Pinterest)

Spécial filles 2 : zoom sur la série « Le lac des saules »

IMG_3794

Bonjour à tous !

Second volet de mes lectures romantiques de cet hiver – début de printemps. J’ai terminé récemment la série de 9 livres de Susan Wiggs regroupée sous le titre « le lac des saules ». 9 romans d’amour, pétris de bons sentiments et de guimauve. Un univers « hygge à la danoise » (pour ceux qui ne connaîtraient pas le principe, je vous remets le lien vers l’un de mes articles écrit sur le sujet il y a quelques années), fait de douceur de vivre, de cocooning, de repères tranquilles et rassurants. Le tout lové dans les montagnes des Catskills, aux USA, à quelques heures de train de New-York, dans la petite ville d’Avalon. Un pur régal que cette série qui promène ses personnages et les fait reparaître d’un livre à l’autre, la toile de fond évoluant à peine, mais se bonifiant au fil des romans. A chaque livre, un zoom sur un couple de gens qui vont tomber amoureux, et finir par se demander en mariage après diverses péripéties, des bisous-bisous aux parties de jambes en l’air les plus amusantes.

Aujourd’hui, je vous décrypte cette série avec la Nature à mes côtés, comme j’aime à le faire. Nous allons vous donner un regard un peu plus distancié sur ce gros tas de bouquins, et peut-être, qui sait, vous donner envie d’y jeter un coup d’œil à l’occasion, mais avec plus de conscience que d’ordinaire ? 😉

Lire la suite

Spécial filles : à propos des lectures d’hiver…

cocooningBonjour à tous !

Je me doute bien qu’en intitulant ce blog « spécial filles », il va intriguer la gent masculine. Ma foi, tant mieux. Cela pourrait être rigolo. Rien qu’à l’idée de vous imaginer, messieurs, explorant les ouvrages pour filles que je vais mentionner dans ce blog, ça me fait sourire. Après tout, on vit une époque où il fait bon faire péter les cadres ! Et comprendre mieux l’univers des femmes passe aussi, peut-être, par le fait d’approcher leur logique spécifique…

Lire la suite

De la brume et du temps pour contempler le monde.

station-skiMarchant au gré des petits chemins, entre bruine et brouillard, je contemple. Le monde, les hommes, les sociétés du monde, les sociétés des humains. C’est en respirant dans l’air de novembre, et maintenant de décembre, dans une échappée belle renflouée de temps et de longues minutes, que je contemple tout ça. Et je me demande, pourquoi ça merde autant.

T’as envie de savoir, l’ami ?

Quelques impressions, en passant.

Lire la suite

Retrouver vos repères dans un monde qui génère une grande confusion.

Bonjour à tous !

Cela fait un bout de temps que je ne suis pas revenue au clavier. Mais en cette fin du mois de juillet, l’envie d’écrire, et de partager, revient doucement. Il faut dire que j’ai été bien occupée côté écriture dernièrement : mon livre « cafés frissons » est en phase de relecture finale (j’attends un exemplaire de l’imprimeur pour voir le rendu… youhou !) et devrait être disponible à l’achat en septembre. Je vous en dirai plus prochainement, c’est promis ! Voilà qui explique donc ma plus grande rareté au clavier depuis quelques temps.

Lire la suite