Soins vibratoires : mode 2.0.

lanterneBonjour à tous !

Des nouvelles de mes soins vibratoires aujourd’hui, ma pratique ayant évolué début septembre. Envie de vous partager un petit retour sur ce qui a évolué en 28 jours de soins (gros mois en clientèle, là, je bats des records dans le nombre de séances avec une facilité de gestion que je ne me connaissais pas !).

Effectivement, tout le travail intérieur que je laisse se faire en moi fait sens. Cette ouverture immense que je traverse depuis un an, pas à pas, me semble assez radicale mais porteuse aussi de nouveautés dans mon job, dont cette facilité (et rapidité) pour effectuer mes soins. Et les résultats ?

Lire la suite

Dons, facultés : comment bien les utiliser ? (2/2)

ouvertureBonjour à tous !

Cet article est la suite de mon article précédent que vous pouvez lire ici. Ce prolongement sera moins technique. Je vous ramène cette fois dans les pas de l’âme. C’est ainsi que me le propose la nature, ainsi aussi que je l’expérimente dans ma vie de tous les jours.

Car, une fois qu’on a pigé qu’un don, ça s’acquiert, ça peut se brider, ou être « rendu »… On saisit la puissance véritable qui est la nôtre. En fin de compte, elle est totale. Et ce mot « total », dites-vous bien qu’il va, à cet instant, encore au-delà de ce que vous imaginez, car nous sommes tous et toutes bien corrompus concernant l’étendue réelle de notre puissance de manifestation. Je ne parle pas ici du petit pouvoir de l’ego, mais bien de la puissance divine que nous sommes.

Collaborer avec la force de vie ouvre un champ de possibilités fabuleux, immense, et sources de tous les miracles que nous serions simplement capables d’imaginer.

Alors posséder un don, ou plusieurs, dans ce contexte, demande à saisir un peu cela. A connaître la vie, telle qu’elle est. En vrai. Pas celle qu’on vous a appris à l’école. Ni dans votre famille. Non. La vie, la vraie, celle qui édifie son registre du sensible en vous à mesure que vous vous révélez à vous-même, à votre nature profonde. Il existe une façon d’être en relation avec le flot de la vie. Et c’est cela qui nous intéresse ici.

Quelle est la méthode la plus judicieuse pour utiliser un don ? A votre avis ?

la Nature, dans son regard souple, et étendu, me partageait ceci : « pour utiliser un don correctement, cela passe par une forme d’activité passive, et dénuée de tout but ».

Peu importe votre don, vous allez vous tenir à la croisée de la passivité et de l’action. Au carrefour des deux, là où l’acte est presque sans effort, une plume, une caresse. Un souffle. Une intention délicate, qui ne bouge quasiment aucun muscle dans votre corps. Essayez, et vous verrez (j’espère en rigolant) combien le moment où nous mobilisons une aptitude, notamment psychique, nous expérimentons simultanément, une légère voire grosse tension musculaire quelque part… Ce monde est trop pétri par la notion de « faire effort ». Pour tout. Tout le temps. Que ceux d’entre vous qui ont une vie qui règle leurs problèmes « facilement, et sans effort particulier de leur part » lèvent le doigt ? Hum ? Je m’en doutais. 😉

Nos dons appellent nos caresses. Une douceur infinie, pour les mobiliser, et si effort il y a, alors cultiver cet assouplissement du recours au don. Ce relâchement musculaire, et de tension générale dans le corps. Ce relâchement aussi d’un éventuel excès de volonté de se concentrer, de se focaliser, etc. Un don fluide est tout tendre dans son expression.

Et au milieu, vous n’êtes pas tenu d’être uniquement passif. Quand un don s’active, vous avez le droit, de :

  • participer à ce qui vous est montré via ce don (votre avis, votre intention, etc.)
  • nommer aussi ce qui vous saoule ou vous gêne dans l’expression de ce don. S’il vous fatigue, vous fait peur (!), vous met dans l’embarras… Vous pouvez le nommer. Et confier cela à la résolution de la vie en vous. Votre don pourra être recalibré.

Si la vie vous a confié des dons, c’est certainement pour une bonne raison. N’en faites pas pour autant une affaire d’Etat. Parfois, un don nous « fout dedans », encore et encore. Comme quand j’ai reçu la prémonition que mon môme allait s’ouvrir la tête sur un bord de trottoir. 10 jours avant. 10 jours de stress, à pas savoir la date… La belle affaire ! J’ai nommé après cela que les infos inutiles, j’en voulais pas. Depuis, ça c’est globalement refermé sur les prémonitions. Sauf certaines, puissantes, essentielles, et dont je sens qu’elles me demandent en profondeur de me « préparer à l’événement ». Alors OK, je fais le job, et le moment venu, je suis sereine. Et donc efficace dans l’action.

Vous serez pertinent dans l’usage d’un don, également, si vous trouvez en vous le point du « sans but ». Celui-là est capital. Ne rien vouloir de précis, si ce n’est d’émettre une intention d’amour, juste d’amour. Que l’amour fasse le job… Le meilleur job. Quitte à ce que cela donne un résultat qui nous paraît étrange, inattendu. Patientez, ensuite. Ne jugez pas trop vite les résultats qui arrivent en premier. La vie, c’est un accordéon. Elle se déplie et vous balance sa justesse de ton, imparable, en plein dans les yeux, au fil du temps. Et c’est là, généralement, qu’on s’agenouille dans la gratitude. La majesté qui œuvre ainsi, au travers des canaux sensitifs de ceux qui en sont les véhicules, se révèle fabuleuse de justesse. Mais cela demande d’apprendre à écouter nos attentes.

Dans mon cabinet, je travaille bien avec les gens qui ont un cancer. Je me sens très à l’aise avec ce public. La mort des autres a perdu son emprise sur moi, au travers d’une série d’événements qui ont « switché » mon état intérieur. Quand je perds un animal de compagnie, pas de deuil. Quand un membre de ma famille se tue par accident, ou par un suicide, je me sens paisible. Alors entendre quelqu’un me dire : « j’ai un cancer, et je ne veux pas de médicaments, je veux juste qu’on m’accompagne. Je ne veux même pas guérir, j’ai trop souffert », pour moi c’est OK. Autant que celui qui veut « se battre et s’en sortir ». Du coup, mes soins deviennent pertinents, car mes dons œuvrent dans le « sans attente d’un résultat ». L’âme sait. la vie sait. Je laisse faire. Souvent, d’ailleurs, je pose la question au niveau le plus élevé. Et c’est en cela que j’ai confiance, avant tout. Si le Soi Supérieur me dit « je veux ça » mais que la personne me dit l’inverse, c’est juste que sa conscience n’est pas encore alignée sur le niveau supérieur en elle… C’est là que se situera mon travail. Pas dans le fait d’informer ou de convaincre. Juste appeler l’énergie de la vie à manifester sa propre justesse globale, y compris dans les lieux de coupure psychique, et de désalignement. Et ne pas oublier, aussi, que parfois même le Soi Supérieur répond : »rien n’est décidé à ce stade sur ce sujet »… Auquel cas, c’est vraiment ouvert, en termes de possibilités. Et les dons ne serviront qu’à préparer un terrain, pour que s’accomplisse quelque chose dans le creuset de la patience. Pour que maturent les évidences. Doucement.

Voilà donc ce que je pouvais vous partager sur la meilleure façon d’user de vos dons. Pas de quoi s’exciter, il s’agit en fait d’une attitude très féminine dans l’énergie, avec la bonne dose d’énergie masculine aussi pour ne pas virer « légume inerte » dans l’expression qui appelle à travers vous. Le silence, le calme, est un terreau magnifique pour permettre les floraisons les plus belles de la vie. Cultivons l’ouverture, le laisser faire et l’acceptation aussi d’être « un outil au service du vivant »… Une grande joie peut accompagner cela, si nous avançons dans la conscience de ce qui se joue là. Un don nous est donné avant tout pour nous, pour notre évolution. Ne l’oubliez pas.

Gaëlle & la Nature


B39FFDC4-B176-45AC-8161-264F5F9E5D68Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


couv-habitez-territoire> Un livre dédié aux anxieux et angoissés pour retrouver la sérénité : « Habitez votre territoire intérieur » comporte un protocole à faire chez soi pour retrouver davantage de calme et de paix au quotidien, jour après jour. Un cheminement sur 6 mois de temps, pour une ré-équilibration en profondeur.

 


(photos : pinterest)

Dons, facultés : des cadeaux au service de la vie. (1/2)

Bonjour à tous !

Heureuse de vous retrouver ici pour une série de deux articles sur le thème des « dons » et de leur exploitation en nous, et dans notre vie.

J’écris ces articles avec mon regard d’énergéticienne, mais aussi de sensitive « grand angle » qui a vu ses propres facultés évoluer dans diverses directions au fil de ces années de collaboration avec les intelligences de la Nature. Je vous en partage ici quelques axes, afin d’éclairer les dons d’un regard un peu moins magique, et peut-être, un peu plus « technique », comme j’aime à le dire. Même si, pour être honnête, collaborer ainsi avec le vivant, avec ce regard pragmatique, n’enlève rien au ressenti du mystère et de la grâce qui sous-tend et traverse tout cela… 😉

On y va ?

Lire la suite

Dans la chaleur de la nuit – échappée sensuelle

sensualiteLa lumière crue des phares révéla un virage en épingle, avant de le laisser choir dans l’obscurité dense. Ses doigts pianotaient sur le volant, tandis que son esprit courait la lande. Tout en elle habitait déjà les instants fiévreux à venir. Quelques virages encore, franchir la crête sous la voûte tranquille d’une nuit d’été, puis plonger, en douceur, vers les sentiers en contrebas. Aucune pollution lumineuse. La voie lactée touchant délicatement l’onde pâle d’une eau sereine. Un lac de montagne. Apercevant un feu crépitant sur la rive, elle gara sa voiture, gardant quelques distances, mue par une ultime pudeur. Ce rendez-vous secret palpitait en elle depuis le premier kilomètre. Avançant lentement sur l’herbe douce, respirant la nuit lovée contre les alpages, elle laissait maintenant son corps combler l’écart, entre l’anticipation et la survenue de l’anticipé. Une silhouette masculine, assise au bord du feu, tendue vers le lac, lui tournait le dos. Encore un peu. Déjà, elle sentait sa peau se réveiller. Déjà ses doigts couraient tous seuls vers un invisible texte en braille. L’eau à la bouche, aussi, et le clapotis tendre du lac aux côtés des grillons. Tout ce feu inondant ses veines…

Lire la suite

L’amour et la monogamie : dans le brasier de l’alchimie.

mains-ensembleBonjour à tous !

Sujet sensible, aujourd’hui. Mais quand les mots trouvent leur chemin, c’est qu’il est temps de laisser faire. Ce blog s’inscrit dans la suite du nouveau chemin de l’amoureux. J’y évoquais un processus de réveil de l’âme qui saisit certains d’entre nous, qu’on appelle aussi dans certaines traditions le « réveil de la kundalini » et qui consiste dans le déploiement d’une force d’amour dans le corps qui va le reparcourir, le libérer, le nettoyer des vieux carcans, l’ouvrir, encore et encore, du sexe jusqu’à la tête. Des mois, voire des années durant. Ce processus éprouvant est aussi confrontant, car il dépose dans le feu alchimique tout, absolument tout, ce que nous avions cru savoir sur la vie, le monde et les autres.

Lire la suite

Un moment de légère déstabilisation

onde-douceBonjour à tous !

Envie de vous partager un truc ou deux, ici, ce matin. Histoire de faire vibrer quelques cordes ici ou là… Histoire de jouer de la harpe avec ce vaste monde. Encore un peu. De la musique pour harmoniser nos sourires.

J’ai vécu un drôle d’épisode cette semaine, et je m’en vais vous le conter. Des fois que ça trouve un écho chez d’autres, thérapeutes ou pas… Vous allez voir que la transposition est assez fascinante. Juste besoin de se reconnaître en tant qu’humain, cela suffit.

Lire la suite

Vidéo : démanteler les vaisseaux du passé

Aujourd’hui, petite balade pour méditants avertis, sur les terres exploratoires intérieures… Je vous emmène saisir ce que sont vos « vaisseaux du passé », vous expose leur incidence sur votre vie et vous donne un outil pour vous en défaire. Un « must » pour ceux qui se sentent prêts à se défaire des couches profondes de leur vécu qui tendent à se répéter péniblement, sans parvenir à s’en libérer. Ou comment devenir un instrument éclairé de l’amour.

Bienvenue dans mon univers !

Gaëlle

 


B39FFDC4-B176-45AC-8161-264F5F9E5D68Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


couv-habitez-territoire> Un livre dédié aux anxieux et angoissés pour retrouver la sérénité : « Habitez votre territoire intérieur » comporte un protocole à faire chez soi pour retrouver davantage de calme et de paix au quotidien, jour après jour. Un cheminement sur 6 mois de temps, pour une ré-équilibration en profondeur.

 


Vidéo : le point du soupir

Aujourd’hui on cause « évolution intérieure », et plus particulièrement « phases de transition ». Je vous parle ici du point du soupir… A découvrir, à infuser, en vidéo. Bonne découverte !

Gaëlle

 


B39FFDC4-B176-45AC-8161-264F5F9E5D68Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com


couv-habitez-territoire> Un livre dédié aux anxieux et angoissés pour retrouver la sérénité : « Habitez votre territoire intérieur » comporte un protocole à faire chez soi pour retrouver davantage de calme et de paix au quotidien, jour après jour. Un cheminement sur 6 mois de temps, pour une ré-équilibration en profondeur.

 


Quand le mensonge courtise l’authenticité…

The Show Must Go On (Queen)
(Le Spectacle Doit Continuer)

Empty spaces – what are we living for ?
Espaces vides – Pour quoi vivons-nous ?
Abandoned places – I guess we know the score
Endroits abandonnés – Je pense que nous connaissons le score
On and on
Sans cesse
Does anybody know what we are looking for ?
Est-ce que quelqu’un sait ce que nous cherchons ?

Another hero, another mindless crime
Un autre héro, un autre crime stupide
Behind the curtain, in the pantomime
Derrière le rideau, dans la pantomime
Hold the line
Tiens le coup
Does anybody want to take it anymore ?
Est-ce que quelqu’un peut encore y arriver ?

Ce matin, je viens écrire courbée sous la chaleur puissante de la mémoire de Freddy. Il m’a cueillie au volant de ma bagnole, de retour de l’école, à travers champs, et les paroles sont entrées en moi comme une lame. Putain, j’avais jamais vraiment écouté…

Lire la suite

Message des éléphants à l’humanité – 24/06/19

elephantsMessage des éléphants à l’humanité et à ceux qui communiquent avec le monde animal :

« Nous, peuple des éléphants, ressentons actuellement le besoin de nous préparer à partir. Nous ne sommes pas encore concernés en tant qu’espèce par une extinction, mais au vu de ce que nous sentons et observons, cela pourrait advenir. Cette possibilité de futur tend même à croître, dans la mesure où l’humanité ne parvient pas encore à modifier massivement son rapport aux animaux et au vivant sur cette planète. La destruction gagne encore du terrain, jour après jour. Et les animaux reculent, malgré une forte croissance depuis quelques années de la motivation de groupes d’humains à changer le rapport aux animaux en profondeur. Ce qui manque actuellement, c’est « l’effet de masse ».

Nous souhaitons nous préparer au départ, car nous avons des éléments à transmettre avant que, peut-être, les éléphants n’existent plus sous cette forme que vous connaissez. Nous, en tant qu’espèce, sommes des gardiens multimillénaires de l’information et de la mémoire, des éléphants, des hommes et des rapports entre les deux espèces, ainsi que de la terre, et du sol (leurs évolutions). Nous conservons en nous nombre de savoirs ésotériques précieux et nous ne voulons pas perdre cela car cela pourrait être utile. Au vivant, aux hommes, et à ceux qui dialoguent avec le monde animal, ou favorisent la guérison d’autres êtres avec son aide.

Nous allons donc transférer, dans des lieux dispersés sur le globe, notre mémoire dans des sortes de « points d’informations éthériques », rattachés à des lieux. Nous avons choisi de fragmenter cette mémoire, pour faciliter sa récupération sans surcharge si un être vivant venait méditer ou séjourner dans de tels lieux hautement encodés en information vibratoire.

Pour l’heure, nous, les éléphants, conservons la mémoire en nous aussi. Nous demeurons le relais de ceux qui aurons à bénéficier de notre aide. Mais demain, si nous disparaissions, la mémoire des éléphants vous serait toujours accessible et vos méditations vous conduiraient vers ces lieux éthériques, psychiquement, où vous trouveriez ce qui serait utile à votre besoin.

Nous voulions partager avec vous cette information, nous qui vivons dans un temps plus ralenti que le vôtre, dans un espace du cœur ouvert que vous ne connaissez que très peu, parce qu’elle vous montre comment la nature agit, actuellement, sur la Terre, aux côtés des hommes. Comment elle s’adapte, tout en éprouvant une infinie tristesse devant tant de destructions aveugles et devant tant d’endormissement collectif.

Vous n’avez rien à faire d’un message de cet ordre, si ce n’est le laisser se déposer en vous. Et peut-être le faire suivre à celles et ceux qui pourraient en avoir besoin, parce qu’ils œuvrent avec le monde animal.

Nous cheminons à vos côtés, en frères et sœurs, depuis longtemps. Nous sommes là encore. Et nous œuvrons pour vous, pour demain, dans un profond respect pour cette riche mémoire dont nous sommes dépositaires. Puisse tout ceci favoriser la résilience du monde des hommes et le ramener dans l’espace sacré du vivant, années après années. »

(Message retranscrit par Gaëlle Berny, le 24 juin 2019 – http://www.gaelleberny-magnetisme.com)

 


B39FFDC4-B176-45AC-8161-264F5F9E5D68Praticienne en médecines douces, je travaille en soins énergétiques holistiques avec les intelligences de la Nature (pour les personnes, les animaux, et les lieux). Retrouvez-moi sur mon blog « Fortifiez vos ailes », sur mon site professionnel : http://www.gaelleberny-magnetisme.com/ et également sur le site du programme Tourne-Soleil : http://www.tourne-soleil.com