Dans la chaleur de la nuit – échappée sensuelle

sensualiteLa lumière crue des phares révéla un virage en épingle, avant de le laisser choir dans l’obscurité dense. Ses doigts pianotaient sur le volant, tandis que son esprit courait la lande. Tout en elle habitait déjà les instants fiévreux à venir. Quelques virages encore, franchir la crête sous la voûte tranquille d’une nuit d’été, puis plonger, en douceur, vers les sentiers en contrebas. Aucune pollution lumineuse. La voie lactée touchant délicatement l’onde pâle d’une eau sereine. Un lac de montagne. Apercevant un feu crépitant sur la rive, elle gara sa voiture, gardant quelques distances, mue par une ultime pudeur. Ce rendez-vous secret palpitait en elle depuis le premier kilomètre. Avançant lentement sur l’herbe douce, respirant la nuit lovée contre les alpages, elle laissait maintenant son corps combler l’écart, entre l’anticipation et la survenue de l’anticipé. Une silhouette masculine, assise au bord du feu, tendue vers le lac, lui tournait le dos. Encore un peu. Déjà, elle sentait sa peau se réveiller. Déjà ses doigts couraient tous seuls vers un invisible texte en braille. L’eau à la bouche, aussi, et le clapotis tendre du lac aux côtés des grillons. Tout ce feu inondant ses veines…

Lire la suite

Le temps de la gratitude : Merci 2017 !

Salut à toi, ami lecteur !

Joie douce de te retrouver ce soir. Dernières heures avant les douze coups de minuit… Derniers instants en compagnie de cette année 2017 qui s’effiloche tranquillement vers sa fin. Certains seront trop occupés à festoyer pour lire ces lignes ce soir, et les découvriront là-bas, de l’autre côté du temps. D’autres plus intériorisés auront ce soir une grande et belle latitude pour savourer ces lignes. Qu’importe ! Ce soir, c’est menu gratitude. Pas version mièvre ou infantile… J’aime pas faire les choses de la sorte. Egrener des « mercis pardon je t’aime » ne m’a jamais vraiment convenu à vrai dire. Je ne suis pas de cette veine-là. Moi, la gratitude, je n’arrive pas à la provoquer, je n’arrive pas à l’invoquer, et encore moins à la feindre quand elle n’est simplement pas là.

Je vais donc t’inviter avec moi à une petite revue de l’année, mais à ma façon, et tu verras qu’elle devrait te permettre de t’y retrouver un peu aussi. Pas besoin donc d’être un « maître es gratitude », un « grand chef du merci grand angle ». Juste venir avec un p’tit peu de temps, une tasse de thé ou un bon verre de vin, et tes souvenirs de cette année 2017…

Lire la suite

Le hygge danois : de la fermeture à l’ouverture… Oui mais comment ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de prévoir un temps de lecture adapté, avec un bon café ou thé chaud à vos côtés. Nous allons vous faire faire un peu de gym, puisque ce blog va vous envoyer vers un bon article sur le hygge que nous avons lu ensemble, avec les intelligences de la Nature, et sur lequel nous avons eu envie de rebondir. Du coup, c’est une lecture en deux temps qui vous attend : d’abord un article sur un site extérieur, puis retour ici pour lire de quelle manière la Nature a souhaité proposer une extension à cet article, et une ouverture aussi.

Nous allons plonger ensemble de nouveau dans l’univers du « hygge » des danois, tellement à la mode depuis deux ans qu’il a envahi les rayons des librairies. Nouveau regard sur ce phénomène dont les réseaux sociaux et magazines lifestyle se sont emparés largement : cette fois-ci, allons observer le côté plus obscur de ce coccooning convivial à la danoise…

Lire la suite