Il est temps d’enclencher la suite.

Hier, pleine lune. Comme chaque pleine lune, discussion et travail énergétique en relation avec l’humanité, et les grandes intelligences de la nature. Pour le vivant, pour le lien homme-nature, pour la vie sur cette petite planète encore bleue.

Une sensation me reste de ce qui a été co-infusé. Quelques mots : il est temps d’enclencher la suite.

Comme si nous avions dormi, beaucoup. Et été freinés, aussi, beaucoup. Longtemps. Genre tu te réveilles d’un long sommeil et tu découvres qu’une force te tient aussi un oreiller sur la tête ! Rendors-toi mon gars, ma fille ! T’étais bien là…

Et puis non. Le bras repousse l’oreiller, la contrainte. On délivre la gangue, doucement. Plus aucun effort, la grâce s’occupe de tout. Et voilà. Les yeux piquent un peu. Le constat est amer. L’humanité se détruit, jour après jour, incapable de s’arrêter. La Nature vient en aide… Et ensemble, on va freiner le bateau de la destruction, et tenter d’inverser les futurs funestes. Ou pas. Peu importe. Faire de notre mieux, toujours. Et lâcher-prise, s’en remettre aux évidences.

Nous étions incapables de passer à l’action, semble-t-il. Malgré des décennies d’alerte par les écologistes, rejoints récemment par la cohorte des scientifiques partout dans le monde… Il semble que désormais le constat soit clair, nommé, partagé. Des pistes émergent même pour tenter de nouvelles approches.

Certaines pistes sont foireuses, on commence à le voir, car elles tentent de maintenir le « business as usual » : consommer pareil, en changeant de techno…. Bah ! Cela ne tiendra pas.

Le « faire avec moins » toque à la porte. En nous tous, ça résiste, ça négocie. Et cela va durer encore longtemps. Au risque d’un entêtement ici ou là, par des humains qui refuseront d’affronter leurs peurs, leurs douleurs, à l’idée de « tout perdre ».

En fait, nous avons un monde à réinventer. Et à redécouvrir combien les « autres possibles » sont vibrants, riches, et savoureux eux aussi. Pas pareils qu’une soirée Marvel, mais… infiniment plus nourriciers intérieurement. Des liens, de la lenteur, des gestes anciens retrouvés, revisités peut-être… De la créativité pour nourrir les territoires sans flinguer les sols vitesse grand V. Renouer avec des cercles vertueux.

Il est temps d’enclencher la suite.

Jusque-là nous étions comme bloqués, tétanisés ou déviés dans nos énergies. On essayait et on foirait d’autres trucs en même temps.

Il est temps que nos élans et nos énergies s’accordent, et s’alignent. Se rejoignent et tissent une toile. Que les bonnes idées se fédèrent, que les audacieux tentent des trucs. Que les poètes réveillent le monde.

Il est temps. Debout, on a un monde à recréer. Et de nombreux existants pourront nous y aider. Reste à faire du tri, à sentir le flot, à ne plus se faire filouter dans nos énergies… Mais ça va se caler. A partir d’aujourd’hui, levons-nous et posons des actes. La suite va enfin pouvoir s’enclencher.

Voilà les mots qui me viennent ce matin.

Je les dépose ici.

Prenez soin de vous.

With love,

Gaëlle

3 réflexions sur “Il est temps d’enclencher la suite.

    • Le monde à détruire ? Certaines personnes sentent que c’est ce qu’elles ont à faire. Détruire certains trucs. D’autres viennent construire, préparer de nouvelles voies. D’autres, dont je me sens faire partie, se tiennent « entre les mondes ». Une jambe de chaque côté. Le regard au neutre, le plus possible, détaché, le plus possible aussi. Je ressens que « détruire l’ancien », face à un système qui nous a prouvé maintes fois son énorme capacité de résilience… C’est perdre beaucoup d’énergie pour un résultat pas certain du tout. Je sens que la Nature nous montre des voies, et qu’elles empruntent l’idée que ce qu’on ne nourrit pas de notre énergie, se meurt. Ce serait donc plutôt « se détourner de » que « détruire », finalement.
      Nous avons à nourrir ce qui compte, à mettre nos gestes et nos quotidiens en phase avec ce qu’il nous semble juste de faire comme effort pour aller vers un autre monde. Le reste, finalement, se fera. Comme ça pourra.

      Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s